BRP veut réinventer la motomarine et son industrie


Édition du 08 Mars 2014

BRP veut réinventer la motomarine et son industrie


Édition du 08 Mars 2014

Par Pierre Théroux

Le Spark,de BRP, a remporté le prix Innovation 2014 de la Nationale Marine Manufacturers Association

Le contraste était frappant. À cette grand-messe annuelle du Salon nautique international de Miami, qui est à cette industrie ce que le salon de Detroit est à l'auto, les motomarines de BRP faisaient figure de naines aux côtés de géants des eaux. Mais elles n'en attiraient pas moins l'attention. D'autant que le constructeur de véhicules récréatifs de Valcourt y présentait son nouveau modèle Spark, justement conçu pour redonner des étincelles à une industrie qui a connu son lot de difficultés ces dernières années.

Les plaisanciers étaient nombreux à vouloir voir de plus près la nouvelle motomarine Spark, attirés par les coloris Orange Crush, rose bonbon, ananas, vanille et réglisse de ses cinq modèles, et tout autant intrigués par sa coque particulière. Pendant que des enfants s'amusaient à les chevaucher, leurs parents s'étonnaient de cette nouvelle structure en Polytec, en se demandant au toucher si elle était en plastique, mais aussi du faible prix de vente.

«La Spark vise une nouvelle clientèle, plus jeune, qui a le goût de s'amuser sur l'eau et de s'initier à ce sport», souligne Julie Tourville, directrice marketing, motomarines Sea-Doo, division Amérique du Nord de BRP, rencontrée lors de cette foire qui attire plus de 100 000 personnes. L'entreprise croit aussi que la Spark réussira du même souffle à relancer une industrie qu'elle a pratiquement mise à l'eau au milieu des années 1980.

L'ouverture de ce Salon nautique, tenu à la mi-février, s'était d'ailleurs bien amorcée pour BRP et sa Spark avec l'attribution du prix Innovation 2014 par la National Marine Manufacturers Association. Puis, avant que le rideau ne se ferme sur cette première journée, l'entreprise annonçait son association avec deadmau5, un artiste de musique électronique, pour promouvoir son nouveau produit.

«deadmau5 est à l'image de la Spark. C'est un artiste d'avant-garde, très populaire auprès des jeunes partout dans le monde», indique Mme Tourville. BRP cible les 25 à 35 ans.

«Dès qu'on a commencé à réfléchir au développement de la Spark, avec ses nombreuses innovations, il était clair qu'il fallait aussi innover dans notre stratégie de marketing et commercialisation», ajoute-t-elle.

Elle affirme que les efforts pour promouvoir la Spark sont majeurs, «environ le double des investissements habituels pour le lancement d'un nouveau produit».

Ce sera aussi la première fois qu'une campagne fera autant appel aux médias sociaux. «Quand les jeunes réfléchissent à un achat, ils se tournent de plus en plus vers les médias sociaux pour poser des questions et voir des commentaires», fait valoir Mme Tourville.

À la une

À surveiller: Open Text, BCE et D2L

09:09 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Open Text, BCE et D2L? Voici quelques recommandations d’analystes.

Investissement Québec renfloue les coffres de Goodfood

L’intervention d’IQ survient à un moment où les finances de la société montréalaise sont sous pression.

Bourse: Toronto évolue dans le rouge à la mi-journée

Mis à jour à 12:02 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS.Wall Street commence la semaine en repli.