L'avenir de GLV passe par le traitement de l'eau

Publié le 30/09/2009 à 13:54

L'avenir de GLV passe par le traitement de l'eau

Publié le 30/09/2009 à 13:54

Par Denis Lalonde

 La société GLV pourrait se départir de sa division Pâtes et papiers si elle recevait une «offre alléchante», a déclaré son président du conseil et chef de la direction Laurent Verreault, en marge de l’assemblée annuelle des actionnaires de l’entreprise qui avait lieu ce matin à Montréal.

«Nous sommes présents dans le secteur et allons le demeurer. Nos clients n’ont pas à s’inquiéter. Toutefois, la croissance de GLV passe par le traitement des eaux. Dans ce contexte, si nous recevions une proposition alléchante avec promesse de conserver les emplois au Québec, nous pourrions nous départir de nos activités dans les pâtes et papiers», dit-il.

M. Verreault soutient que le crise économique qui sévit depuis un an est loin d’être terminée et affecte toujours l’entreprise, particulièrement sa division de Pâtes et papiers. La division de Traitement des eaux souffre également, mais dans une moindre mesure. Le dirigeant a également passé en revue l’acquisition proposée de l’entreprise autrichienne Christ Water Technology (CWT) pour un montant de 153 millions de dollars. CWT se spécialise dans les technologies de traitement des eaux municipales et industrielles. L’offre publique d’achat amicale a été annoncée le 22 septembre et suit son cours.

La société songe également à se lancer dans la production de biogaz et étudie quelques projets en développement durable.

Bénéfice net en baisse

Pour son premier trimestre terminé le 30 juin, GLV a déclaré un bénéfice net de 798 millions de 798 000 dollars (3 cents par action), lui qui était de 2,1 millions de dollars (8 cents par action) à la période correspondante il y a un an.

Les revenus ont fondu de 22,1% à 113,3 millions de dollars, comparativement 145,5 millions de dollars l’an dernier.

Le titre de GLV était stable à 8,50 dollars à la Bourse de Toronto en milieu d’après-midi. L’action a oscillé entre 3,76 dollars et 9 dollars au cours des 52 dernières semaines.

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.