60 secondes avec Isabelle Hudon, de la Financière Sun Life


Édition du 08 Mars 2014

60 secondes avec Isabelle Hudon, de la Financière Sun Life


Édition du 08 Mars 2014

«La gestion financière, un sujet encore tabou chez les femmes» - Isabelle Hudon, de la Financière Sun Life

Une étude révèle qu'une majorité de femmes ne s'estiment pas en meilleure situation financière qu'il y a un an. C'est un problème de gestion, à votre avis ?

Non, je ne crois pas que la gestion soit en cause. De tout temps, les femmes ont su gérer le budget familial. Naturellement, une mère prévoit le budget pour l'école, les vacances, les sorties ; elles ont cette capacité de voir venir les grosses dépenses. Leur insécurité supérieure [61 % par rapport à 53 % chez les hommes], tient plutôt au fait qu'elles n'osent pas accorder la même attention à l'épargne et à leur propre planification financière qu'à la gestion du budget familial.

Est-ce que des études le confirment ?

En fait, on le constate sur plusieurs plans. La gestion financière, la richesse, le succès financier sont encore des sujets tabous pour les femmes. Bien plus que pour les hommes. Et davantage encore chez les francophones que chez les anglophones. À preuve, notre clientèle se compose de 60 % d'hommes par rapport à 40 % de femmes. On voit aussi que les femmes se disent beaucoup plus inquiètes que les hommes à propos de leur situation financière. Tout cela est lié.

Le milieu financier est-il suffisamment habile quand il s'adresse aux femmes ?

C'est sûr que, quand des organisations sont surtout dirigées par des hommes, la compréhension des femmes est moins naturelle. Mais ça change ; nous avons une obligation de considérer les femmes comme une clientèle spécifique. Certaines «cordes sensibles» sont différentes pour elles que pour les hommes. Il faut savoir quand et comment leur parler, les inciter à réfléchir et discuter de ces questions, a priori un peu repoussantes.

Est-ce que cette relation difficile des femmes avec l'argent ne tend pas à changer au même rythme que leur présence sur le marché du travail ?

J'aimerais vous répondre que oui, mais quand je regarde les pas importants que les femmes ont faits en ce qui concerne les revenus, j'estime qu'il reste des progrès à réaliser. Aujourd'hui, les femmes de 25 à 40 ans ont à peu près les mêmes revenus que les hommes. Pourtant, on pourrait croire qu'avec des salaires comparables cette tendance se traduirait par un partage équitable de la clientèle. Mais ce n'est pas le cas : chez les 18 à 34 ans, seulement 48 % de notre clientèle sont des femmes. Il y a eu un progrès, mais ce n'est pas encore gagné.

À la une

Lithium en territoire cri: une mine qui divise et ravive de vieilles blessures

La région autour de Nemaska possèderait l‘un des plus grands gisements de spodumène au monde.

Cinq prévisions pour l'immobilier et le bois en 2023

04/02/2023 | François Normand

ANALYSE. Fastmarkets vient de publier cinq prévisions qui affecteront plusieurs entreprises au Québec.

Elon Musk déclaré non coupable de fraude pour ses tweets sur l’action Tesla

03/02/2023 | AFP

Elon Musk a été déclaré non coupable de fraude pour ses tweets sur l’action Tesla.