Siemens Mobilité veut se tailler une plus grande place canadienne

Publié le 26/05/2021 à 16:32

Siemens Mobilité veut se tailler une plus grande place canadienne

Publié le 26/05/2021 à 16:32

Par La Presse Canadienne

(Photo: Matthias Schrader pour La Presse canadienne)

Siemens Mobilité renforce ses capacités canadiennes dans l’espoir d’être plus concurrentielle et d’obtenir des projets de transport en commun en faisant l’acquisition de RailTerm, un fournisseur  canadien de services ferroviaires aux chemins de fer et aux sociétés de transport en commun. 

L’accord renforce l’expertise en matière de voies ferrées et de systèmes de signalisation, d’électrification et de communication de l’entreprise allemande pour l’aider à déployer la prochaine génération de technologies ferroviaires. 

Les conditions financières de l’accord, qui devrait se conclure le 1er juillet, n’ont pas été divulguées. 

Quelque 200 employés au Québec et en Ontario viendront s’ajouter à l’équipe actuelle de Siemens Mobilité, qui compte environ 50 employés. 

Fondée en 1996, RailTerm compte plus de 70 clients dans le monde, dans les secteurs des services ferroviaires voyageurs, de marchandise et industriels. 

Siemens Mobilité est un acteur de l’industrie du transport au Canada depuis plus de 40 ans. Elle est notamment à l’origine de la fourniture de véhicules légers sur rail à Edmonton et à Calgary, de la livraison de rames de train modernes à VIA Rail à compter de 2021, de l’électrification des voies ferrées des trains légers sur rail à Kitchener-Waterloo et de la fourniture de systèmes de signalisation et de contrôle ferroviaire pour la ligne Trillium d’Ottawa. 

«L’industrie ferroviaire canadienne est sur le point de connaître une croissance sans précédent alors que les grandes villes du pays mettent en place des services ferroviaires voyageurs sûrs, efficaces et innovants, et que les transporteurs de marchandises remplacent les systèmes mécaniques et matériels vieux de plusieurs décennies par les systèmes numériques de demain – et Siemens Mobilité est l’une des rares entreprises au monde à comprendre l’ADN des deux systèmes», a affirmé dans un communiqué le chef de la direction de Siemens Mobilité au Canada, Yves Desjardins-Siciliano. 

«De nombreuses villes canadiennes entreprennent de moderniser leurs infrastructures de transport en commun, et nous sommes prêts à les aider à concevoir, construire, financer, exploiter et entretenir ces services d’avenir de la meilleure façon possible.» 

 

À la une

Une start-up montréalaise s’envole grâce aux Émirats arabes unis

La start-up montréalaise C3RiOS Systems voit le jour grâce aux Émirats arabes unis.

Comment avoir une écoute vraiment attentive?

MAUDITE JOB! «En tant que boss, je devrais être à l'écoute des autres. Mais je n'y arrive vraiment pas...»

Russie: la Banque centrale veut bannir les cryptomonnaies dans le pays

Il y a 31 minutes | AFP

L'institution a publié un rapport jeudi proposant l'interdiction du «minage», concourant à la création des cryptoactifs.