Groupe maritime Verreault : contre vents et marées


Édition du 09 Mars 2016

Redoutable femme d'affaires, la Gaspésienne Denise Verreault pilote depuis 33 ans le chantier naval fondé en 1956 par son père, le capitaine Borromée Verreault, à Les Méchins, dans le Bas-Saint-Laurent. Aujourd'hui, le Groupe maritime Verreault est à un tournant de son histoire, car il s'apprête à s'attaquer au marché international des grands navires.

«Quand on n'avance pas, on recule !» lance la patronne du Groupe maritime Verreault. Et Denise Verreault ne se contente pas d'avancer ; elle veut faire faire un bond de géant à son chantier naval pour lui permettre d'accueillir la quasi-totalité des gros bateaux naviguant dans l'Atlantique Nord. Une stratégie qui doublerait sa taille en plus de propulser le groupe parmi les grands chantiers navals de l'est du Canada.

Ce projet est à l'image de cette femme d'affaires gaspésienne bien connue du Québec inc. : très ambitieux. L'entreprise veut investir 50 millions de dollars - 14 M$ ont déjà été dépensés - pour doubler d'ici trois ans la capacité de sa cale sèche, qui figure déjà parmi les plus importantes de la côte est canadienne. Les travaux à Les Méchins devraient débuter à la fin de 2016.

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Un navire converti par la Davie restera longtemps au service de la Marine

La Marine royale canadienne prévoit continuer de faire appel à ce navire pour assurer le ravitaillement en mer.

Navires de soutien: Ottawa aurait économisé 2,6 G$ avec la Davie, selon le DPB

C’est la conclusion à laquelle arrive le directeur parlementaire du budget (DPB), Yves Giroux.

À la une

Des solutions RH à déguster tous les matins avec votre café

17/09/2021 | Marine Thomas

Nous lançons une rubrique quotidienne pleines de solutions de gestion pour bien commencer votre journée.

En face du prochain premier ministre

19/09/2021 | Les Affaires

Si le prochain premier ministre du­ ­Canada était en face de vous, que lui ­demanderiez-vous en priorité?

Questions des entrepreneurs, réponses des partis: la charge administrative

Édition du 08 Septembre 2021 | Catherine Charron

La question de Lyne Rivard, travailleuse autonome en coaching d’affaires.