BlueCar : Bolloré tend la main à Peugeot

Publié le 27/10/2009 à 16:20

BlueCar : Bolloré tend la main à Peugeot

Publié le 27/10/2009 à 16:20

Par Olivier Schmouker

La première BlueCar doit être livrée en juin 2010. Photo : Groupe Bolloré.

Le week-end dernier, Philippe Varin, le pdg du constructeur automobile français Peugeot, a surpris tout le monde en révélant son vif intérêt pour les batteries au lithium du Groupe Bolloré. Aujourd’hui, Vincent Bolloré confie à Lesaffaires.com qu’il serait ravi de faire affaire avec Peugeot…

PLUS : Bolloré investit 120 M$ à Boucherville

PLUS : Qui est Vincent Bolloré ?

Jusqu’alors, tous les constructeurs automobiles, hormis BMW, avaient rejeté du revers de la main la batterie électrique du Groupe Bolloré. Ils préfèraient la batterie à base de lithium-ion, alors que celle de l’industriel breton fonctionne à partir de lithium métal et polymère (LMP).

Mais voilà que l’un semble sur le point de changer d’idée. «La batterie de Bolloré est en tests avancés chez Peugeot. On regarde toutes les possibilités, toutes les options pour les batteries de nouvelle génération», a dit M. Varin au journal Ouest-France.

Certes, la priorité de Peugeot demeure son partenariat avec Mitsubishi pour sortir un véhicule électrique en octobre 2010, et par conséquent avec une batterie au lithium-ion. Mais voilà qu’une porte s’entrouvre pour Bolloré, car «Peugeot ne veut pas mettre tous ses œufs dans le même panier», selon M. Varin.

Du coup, Vincent Bolloré, le pdg du conglomérat français à l’origine de la BlueCar, se dit «ravi de travailler avec Peugeot, si l’occasion se présentait». «S’il le souhaite, Peugeot peut devenir notre partenaire. Lui comme tout autre constructeur automobile, bien entendu», dit-il en entrevue au Québec avec Lesaffaires.com.

Un tel partenariat pourrait prendre différentes formes. En Bretagne, des rumeurs courent selon lesquelles un accord pourrait être trouvé en ce qui a trait à l’assemblage de la BlueCar à Rennes, mais M. Bolloré indique que les premières voitures seront construites dans une usine de Turin de son partenaire italien Pininfarina, qui a déjà conçu et fabriqué des Ferrari.

Mais de son côté, M. Varin n’écarte pas la possibilité de voir, un jour, des BlueCar produites dans la capitale bretonne. Cela pourrait aussi se traduire par un partenariat pour la batterie elle-même. Les tests actuellement menés chez Peugeot pourraient en être les prémisses. Toutefois, M. Bolloré ne veut pas s’emballer : «Il n’est pas question, pour l’instant, d’ouvrir de troisième usine de production. Celles d’Ergué-Gabéric et de Boucherville suffiront amplement pour le démarrage des opérations», dit-il.

À la une

Les surenchères dégringolent!

Il y a 57 minutes | Jean Sasseville

BLOGUE INVITÉ. Le ratio de surenchère a chuté à 31% en septembre 2022, et ce ratio devrait continuer à diminuer.

L'abordabilité du logement devrait s'améliorer en 2023, selon Desjardins

Il y a 17 minutes | La Presse Canadienne

Desjardins a noté que le marché de la revente continuait de se refroidir au Québec.

Google affiche son ambition avec le Pixel 7

Il y a 6 minutes | AFP

Google a positionné son nouveau modèle à un prix très compétitif, soit 599 $US aux États-Unis.