Garda a affronté les «plus grands défis de son histoire» au dernier exercice

Publié le 30/04/2010 à 10:27

Garda a affronté les «plus grands défis de son histoire» au dernier exercice

Publié le 30/04/2010 à 10:27

Par Alexandre Paillé

La montréalaise Corporation de sécurité Garda World a épongé une perte nette de 35,3 millions $ pour l'exercice 2010, comparativement à une perte nette de 98,1 millions $ pendant l'exercice précédent.

Ses revenus ont fléchi légèrement, passant à 1,08 milliard $ contre 1,10 milliard $ pendant l'exercice précédent.

Malgré cette baisse, la direction de Garda se dit satisfaite de ses résultats précisant avoir affronté en 2010 les plus grands défis de son histoire. «Notre solide performance et notre efficacité ont confirmé notre résilience et ce, en dépit de la période difficile qu'a traversé l'économie américaine associée au niveau de notre dette bancaire dans un contexte de crise internationale des marchés de crédits», a affirmé Patrick Prince, vice-président principal et chef de la direction financière.

La diminution de 2% des revenus est attribuée principalement à la réduction de 5,6% du niveau des activités du secteur du transport de valeurs aux États-Unis, dû au ralentissement économique.

Les revenus du secteur de la sécurité physique ont continué à montrer une légère croissance de 1,5%. Au Canada, les revenus de ce secteur ont augmenté de 2,2%.

Les revenus à l'extérieur du Canada ont baissé légèrement, suite à des mandats terminés et une réattribution des ressources qui a été effectuée vers des nouveaux contrats en Irak. Les revenus du secteur du transport de valeurs ont diminué de 4,6%, principalement dû au ralentissement économique aux États-Unis.

Réduction de la dette

Au cours de l’exercice, Garda a procédé au refinancement de sa dette bancaire ce qui lui a valu une réduction des taux d'intérêt et une plus grande disponibilité de capital pour la croissance future de l'entreprise. «Après avoir refinancé avec succès notre dette, nous avons réduit notre risque, amélioré notre structure financière et positionné Garda avantageusement pour tirer parti des multiples occasions de croissance qui se présentent dans tous nos marchés», affirme Patrick Prince.

La dette à long terme de Garda a été réduite de 108,7 millions $ durant l'exercice.

 

 

À la une

La Banque du Canada maintient son taux directeur à 0,25%

Il y a 52 minutes | AFP

« L’économie canadienne semble avoir évité le scénario le plus pessimiste ».

À surveiller: Lyft, Air Canada et Dollarama

Que faire avec les titres de Lyft, Air Canada et Dollarama? Voici quelques recommandations d'analystes.

Les ventes de voitures ont chuté de 44% en mai au pays

Il s’agit malgré tout d’une amélioration comparativement à l’effondrement de 74,6 % du marché en avril.