Caisse de dépôt: un rendement de 12% en 2014

Publié le 25/02/2015 à 11:00, mis à jour le 25/02/2015 à 15:47

Caisse de dépôt: un rendement de 12% en 2014

Publié le 25/02/2015 à 11:00, mis à jour le 25/02/2015 à 15:47

Par François Normand

La Caisse de dépôt placement du Québec (CDPQ) tient le coup. Malgré la chute du pétrole, la baisse des taux d'intérêt et l'appréciation du dollar américain, elle a réalisé un rendement consolidé de 12% pour la période se terminant le 31 décembre 2014. C'est inférieur à 2013 (13,1%), mais mieux que son indice de référence à 11,4%.

«Malgré l'incertitude, nous avons gardé le cap», a déclaré le président et chef de la direction de la Caisse de dépôt et placement du Québec, Michael Sabia, ce matin à Montréal, lors de la divulgation des résultats de l'investisseur institutionnel.

«Notre stratégie a montré une certaine résilience» a-t-il ajouté, visiblement satisfait, en précisant que l'année 2014 a été très mouvementée, notamment en raison de la chute du prix du baril de pétrole.

Ainsi, en dépit du contexte d'affaires, l'actif net attribuable aux déposants atteint désormais 225,9 milliards de dollars. En 2013, il avait franchi pour la première fois la barre des 200 milliards, pour clore l'exercice à 200,1 G$.

Les résultats de placements nets ont été de 23,8 G$ et les dépôts nets se sont chiffrés à 1,9 G$.

Au cours des quatre derniers exercices annuels se terminant le 31 décembre 2014, la Caisse a réalisé un rendement consolidé de 9,6%, en légère baisse comparativement à 10% enregistré lors la période correspondante se terminant le 31 décembre 2013.

Par ailleurs, toutes les catégories d'actifs ont contribué au rendement de 12% de la Caisse l'an dernier. Mais comme en 2013, ce sont les actions qui ont le plus fortement permis à l'actif sous gestion d'augmenter.

Actions

Les actions ont réalisé un rendement de 13,9%, ce qui constitue toutefois un recul important par rapport au rendement de 22,9% enregistré en 2013. La Caisse bat toutefois son indice de référence, qui s'est établi à 12%.

La sous-catégorie des Actions américaines a réalisé un rendement de 24%, soit le même niveau que son indice de référence (23,9%).

Les placements sensibles à l'inflation (immeubles, infrastructures, obligations à rendement réel) ont réalisé un rendement de 11%. Non seulement la Caisse fait moins bien qu'en 2013 (12,5%), mais elle termine aussi derrière son indice de référence à 13,9%

Revenu fixe

C'est l'une des surprises de 2014. La Caisse fait beaucoup mieux dans la catégorie des revenus fixes (placements obligataires), avec un rendement de 8,4%. Pour son exercice 2013, elle avait réalisé un rendement nul (0%). Elle réalise sensiblement le même rendement que son indice de référence à 8,5%.

Au Québec

Au Québec, les nouveaux engagements et investissements se sont élevés à 2,4 G$, alors qu'ils avaient été de 3,6 G$ en 2013. Sur quatre ans, ils atteignent près de 11 G$.

Les rendements des huit plus grands déposants de la CDPQ ont quant à eux varié entre 11 et 12,5%.

Ivanhoé Cambridge et logistique

Par ailleurs, Ivanhoé Cambridge - le bras immobilier de la Caisse - a par ailleurs connu une année record au chapitre des transactions avec des acquisitions qui se sont chiffrées à 5,1 G$ et des ventes d'immeubles ayant atteint 8,6 G$, dont 21 hôtels.

À l'échelle mondiale, les investissements en infrastructures aux États-Unis et en Australie se sont chiffrés à 3,8 G$.

Enfin, le président du conseil et chef de la direction d'Ivanhoé Cambridge, Daniel Fournier, a indiqué que le bras immobilier de la Caisse de dépôt avait accentué en 2014 son incursion dans la logistique. «C'est un nouveau secteur pour nous», a-t-il dit.

La Caisse et TPG, un fonds d'investissement américain, détiennent chacun une participation de 50% dans la société européenne P3 Logistic Parks. Celle-ci opère et construit des entrepôts de logistique dans neuf pays européens, incluant l'Allemagne, la France et les Pays-Bas. Elle possède aussi des terrains.

P3 veut profiter du développement du transport et de la logistique en Europe - et ailleurs dans le monde - dans la foulée de l'explosion du commerce électronique.

Avec la Presse canadienne

 

 

 

 

À la une

Cinq régions passent en zone orange

Mis à jour le 03/03/2021 | lesaffaires.com

Ce sont régions de la Capitale-Nationale, de Chaudière-Appalaches, de la Mauricie, de l’Estrie, du Centre-du-Québec.

Le Québec pourrait passer au orange, sauf dans le grand Montréal

Les yeux des régions en zone rouge sont ainsi tournés mercredi après-midi vers le premier ministre.

La COVID-19 a fait baisser l'espérance de vie au Québec

La hausse du nombre de décès enregistrés au Québec en 2020 est attribuée à la pandémie de COVID-19.