Desjardins mise sur les médias locaux

Publié le 03/10/2018 à 14:11

Desjardins mise sur les médias locaux

Publié le 03/10/2018 à 14:11

Par lesaffaires.com

[Photo: 123rf]

Témoin de la migration des revenus publicitaires vers des plateformes numériques à l’extérieur du Canada et des difficultés financières des médias, Desjardins a décidé d’aller à contre-courant avec ses investissements.


« Nous souhaitions nous assurer que nos dollars investis en placement numérique bénéficiaient au maximum à l’écosystème médiatique local, régional et national », explique celui qui a développé ce système chez Desjardins, Jean-Sébastien Prénovost.


Elle concentrera donc ses investissements dans les pages numériques de plus de 500 médias locaux, provinciaux et nationaux et applications qui rejoignent un marché qui correspond à ceux visés par ses campagnes publicitaires.


« 60-70 % de nos investissements publicitaires programmatiques iront directement dans les poches des éditeurs et diffuseurs de contenu, alors que cette proportion pouvait être beaucoup moins élevée dans le passé », mentionne le leader de pratique programmatique dans un communiqué.


Cette nouvelle approche n’empêchera pas toutefois la Caisse de déployer une campagne publicitaire sur les réseaux sociaux ou les moteurs de recherches qui ne sont pas canadiens.


 


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

À la une

L'accès à la propriété: la quadrature du cercle

BUDGET FÉDÉRAL. Ottawa introduit un nouveau programme d’aide pour les premiers acheteurs et améliore le RAP.

Budget fédéral: des indices sur les thèmes de la campagne électorale

Sans surprise, le déficit atteint 14,9G$ pour l'année financière qui se termine et grimpera à 19,8G$ en 2019-2020.

Budget fédéral: l'aide au journalisme se concrétise

BUDGET FÉDÉRAL. La principale mesure demeure le crédit d’impôt de 25 % sur les coûts de la main-d’œuvre.