Anges Québec dévoile ses cinq premiers investissements

Publié le 09/10/2010 à 00:00, mis à jour le 15/10/2010 à 15:07

Anges Québec dévoile ses cinq premiers investissements

Publié le 09/10/2010 à 00:00, mis à jour le 15/10/2010 à 15:07

Par André Dubuc

Le plus important regroupement d'anges financiers du Québec annonce ses cinq premiers investissements, pour un montant total dépassant 2 175 000 $.

Créé en mars 2008, Anges Québec regroupe 52 membres actifs, des entrepreneurs à succès qui sont prêts à investir leur argent, et bien souvent de leur temps, dans de jeunes pousses prometteuses du domaine des innovations technologiques.

Les premières entreprises sélectionnées sont Simco Technologies (investissement de 1 million de dollars), de Québec, qui se consacre à la durabilité du béton; Aqua BCS (550 000 $), de l'arrondissement Saint-Hubert, à Longueuil, qui propose une technologie contre le refoulement des égouts résidentiels; Artfox (375 000 $), de Montréal, qui a conçu un portail Web voué à l'industrie des arts; Biocean Canada, de North Hatley, en Estrie, qui extrait et purifie du collagène marin; ainsi que Webdweller (250 000 $), de Montréal, qui travaille sur une application susceptible d'attirer la publicité sur les réseaux sociaux.

Webdweller est un modèle publicitaire qui repose sur les recommandations entre pairs. " L'argent recueilli servira à amener le produit à l'étape de la commercialisation d'ici quelques semaines et à financer sa promotion auprès des internautes sur les médias sociaux ", explique Lyne Tousignant, 37 ans, la présidente de Webdweller, qui nous a parlé de New York, où elle rencontre des clients potentiels.

L'arrivée des anges financiers dans le capital de l'entreprise contribue à asseoir la crédibilité à Webdweller, en plus de lui donner accès aux réseaux de contacts des anges investisseurs.

Des investisseurs indépendants

Les anges financiers utilisent un outil commun, le logiciel de gestion des dossiers de candidatures Angelsoft, qui leur permet de sélectionner les projets dans lesquels ils investiront.

Toutefois, la décision de financer une entreprise est prise individuellement par les membres, à la différence d'un fonds d'investissement, où les décisions sont collectives.

" Chaque fois qu'un placement est fait par Anges Québec, l'ange lui-même décide du montant qu'il investira et de ses conditions ", explique François Gilbert, pdg d'Anges Québec.

Autre différence d'avec les fonds privés de capital de risque, les anges financiers interviennent plus tôt dans la vie d'une entreprise, dès les stades d'amorçage et de démarrage. Leur cycle d'investissement dure donc plus longtemps que celui des capital-risqueurs. Ils investissent aussi de plus petits montants que les fonds privés, soit entre 250 000 et 300 000 $ en moyenne.

Un rendement de 5 à 10 fois la mise

Les anges visent un rendement de 5 à 10 fois leur mise sur un horizon de quatre à sept ans.

Parmi les anges actifs, on trouve Charles Sirois, président et chef de la direction de Télésystème; Martin-Luc Archambault, fondateur et pdg de l'éditeur Web CDT, vendue en 2005 à Zango; Austin Hill, fondateur de ZeroKnowledge; et Mike Cegelski, fondateur de Beltron technologies.

À la une

Le marché des PAPE est en feu

BLOGUE INVITÉ. Nous sommes fort probablement à un haut du cycle et la récréation pourrait bien prendre fin.

Immobilier: l'accessibilité recule au Québec

13:17 | Les Affaires - JLR

Au cours du mois de mars, le marché immobilier québécois est demeuré un défi pour les acheteurs.