Vaccin: Ottawa discute de la suspension des brevets

Publié le 06/05/2021 à 16:28

Vaccin: Ottawa discute de la suspension des brevets

Publié le 06/05/2021 à 16:28

Par La Presse Canadienne
Justin Trudeau

Pressé de toutes parts à imiter Washington, le gouvernement de Justin Trudeau s’est limité à annoncer une «participation aux négociations». (Photo: Getty Images)

Ottawa n’a pas encore emboîté le pas aux États-Unis prêts à suspendre temporairement des droits de propriété intellectuelle sur les vaccins contre la COVID-19.

Pressé de toutes parts à imiter Washington, le gouvernement Trudeau s’est limité, jeudi, à annoncer une « participation active aux négociations » sur la suspension des brevets.

Aux Communes, en après-midi, les banquettes libérales se sont ainsi opposées à l’adoption d’une motion présentée par le Bloc québécois.

« Que cette Chambre salue et appuie la décision du président des États-Unis d’appuyer la résolution présentée à l’Organisation mondiale du commerce visant à suspendre les brevets des vaccins contre la COVID-19 pour les pays en développement; Que cette Chambre demande au gouvernement d’appuyer également cette initiative », a proposé le député bloquiste Alexis Brunelle-Duceppe.

Une fois l’appui unanime refusé, le député libéral Mark Gerretsen a offert une autre motion qui reprenait la première phrase de l’élu bloquiste, mais modifiait substantiellement la seconde.

« Que cette Chambre demande au gouvernement du Canada d’accepter de se joindre aux négociations proposées », se limitait à demander le député libéral. Cette fois, c’est du côté de l’opposition qu’ont fusé les « non » bloquant l’initiative.

Quelques minutes plus tôt, pendant la période des questions quotidienne, le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) s’en était pris, une fois de plus, au gouvernement, lui reprochant de faire le jeu des compagnies pharmaceutiques pendant cette pandémie.

« Bien sûr on doit vacciner toute la population canadienne, mais on a la responsabilité d’aider les gens à travers le monde », a plaidé Jagmeet Singh.

« Au lieu de protéger les profits des grandes compagnies pharmaceutiques, le premier ministre s’engage-t-il à appuyer la suspension des brevets des vaccins de COVID-19 ? », a-t-il demandé.

En l’absence de Justin Trudeau, c’est la ministre du Commerce international, Mary Ng, qui a offert la réplique.

« Nous participerons activement aux négociations », a-t-elle répondu.

Jusque là silencieux dans ce dossier, le Canada avait provoqué des critiques.

La « Campagne One », un groupe progressiste de lutte contre la pauvreté, qui a déjà fait l’éloge de Justin Trudeau dans le passé, avait estimé que le Canada est « étrangement absent » de cette discussion.

Les États-Unis ont convenu mercredi de négociations à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) sur une éventuelle dérogation aux règles sur les brevets pharmaceutiques. L’idée est de rendre les formules vaccinales et l’expertise plus largement disponibles afin que davantage de pays puissent développer leur propre approvisionnement en vaccins contre la COVID-19.

À la une

Le Canada se fait damer le pion par la Chine en Amérique du Sud

11/06/2021 | François Normand

ANALYSE. L'Europe s'inquiète de la perte de son influence économique dans le Mercosur. Le Canada, lui, regarde ailleurs.

Lumenpulse renonce à son retour en Bourse

11/06/2021 | Denis Lalonde

Lumenpulse, qui souhaitait revenir en Bourse à une valorisation d'un milliard de dollars, interrompt son PAPE.

Lumenpulse revient en Bourse avec une valeur d'un milliard

BLOGUE. Lumenpulse devient LMPG et revient en Bourse avec deux nouveaux partenaires québécois.