Ottawa s'immisce dans le litige entre Enbridge et le Michigan

Publié le 11/05/2021 à 14:41

Ottawa s'immisce dans le litige entre Enbridge et le Michigan

Publié le 11/05/2021 à 14:41

Par La Presse Canadienne
L'image du pipeline sous marin affichée sur une télévision

La gouverneure du Michigan, Gretchen Whitmer, souhaite la fermeture pure et simple de ce pipeline transfrontalier. (Photo: La Presse Canadienne)

Ottawa intensifie son rôle dans le litige entre Enbridge et le Michigan sur le sort de la « canalisation 5 », un pipeline transfrontalier qui passe par les Grands Lacs pour se rendre jusqu’en Ontario.

Le gouvernement canadien a déposé mardi des documents judiciaires en Cour fédérale aux États-Unis pour s’opposer formellement aux efforts de la gouverneure du Michigan, Gretchen Whitmer, qui souhaite la fermeture pure et simple de ce pipeline transfrontalier.

Mme Whitmer a donné à Enbridge, de Calgary, jusqu’à mercredi pour fermer sa canalisation 5. Or, l’entreprise affirme qu’elle n’a pas l’intention d’obtempérer à cette requête. 

La gouverneure du Michigan craint une catastrophe environnementale dans le détroit de Mackinac, sous lequel passe la canalisation 5, entre les lacs Michigan et Huron. Le pétrole et le gaz naturel sont acheminés jusqu’aux raffineries de Sarnia, en Ontario, puis jusqu’au Québec.  

Le tribunal a ordonné une médiation entre les parties, qui doivent se rencontrer à nouveau le 18 mai — six jours après l’ultimatum lancé par la gouverneure Whitmer.

Dans un mémoire déposé mardi à titre d’« amicus curiae » (ami de la cour) devant la Cour fédérale des États‑Unis, le gouvernement canadien exhorte le tribunal à éviter toute fermeture unilatérale du pipeline et exprime son soutien à la médiation dans ce litige entre l’entreprise canadienne et l’État américain.

Interrogé sur ce dossier, mardi midi, le premier ministre Justin Trudeau se disait « très préoccupé » par une éventuelle fermeture de la canalisation 5. « C’est pour ça que nous travaillons depuis des mois avec nos homologues aux États-Unis, qu’on encourage la médiation directe entre la compagnie Enbridge et l’État du Michigan et on va continuer de faire partie de cette discussion et d’encourager une résolution qui ne mettra pas en insécurité énergétique nos communautés des deux bords de la frontière », a-t-il dit.

M. Trudeau a confirmé qu’il avait évoqué la question avec le président américain, Joe Biden. « Mais nous reconnaissons que c’est un processus en médiation entre Enbridge et le gouvernement de l’État du Michigan, a-t-il admis. Nous, on va continuer de participer et de faire valoir nos préoccupations à travers l’ambassade à Washington et nos autres engagements. »

 

Sur le même sujet

Le Canada se fait damer le pion par la Chine en Amérique du Sud

11/06/2021 | François Normand

ANALYSE. L'Europe s'inquiète de la perte de son influence économique dans le Mercosur. Le Canada, lui, regarde ailleurs.

Le Canada a réalisé un excédent commercial de 594 M$ en avril

Mis à jour le 08/06/2021 | La Presse Canadienne

Les importations et les exportations ont diminué principalement à cause de la pénurie de puces électroniques.

À la une

Le Canada se fait damer le pion par la Chine en Amérique du Sud

11/06/2021 | François Normand

ANALYSE. L'Europe s'inquiète de la perte de son influence économique dans le Mercosur. Le Canada, lui, regarde ailleurs.

Lumenpulse renonce à son retour en Bourse

11/06/2021 | Denis Lalonde

Lumenpulse, qui souhaitait revenir en Bourse à une valorisation d'un milliard de dollars, interrompt son PAPE.

Lumenpulse revient en Bourse avec une valeur d'un milliard

BLOGUE. Lumenpulse devient LMPG et revient en Bourse avec deux nouveaux partenaires québécois.