Lueur d’espoir pour l’industrie forestière

Publié le 08/12/2009 à 11:59

Lueur d’espoir pour l’industrie forestière

Publié le 08/12/2009 à 11:59

On constate un certain optimisme dans l'ouest du pays au sujet de l'exportation de bois d'œuvre vers la Chine. Photo : Bloomberg

Le secteur forestier et papetier canadien a connu encore de sérieuses difficultés au troisième trimestre, mais il y a lueur d’espoir pour 2010 selon PricewaterhouseCoopers.

C’est la stagnation de la demande et des prix des produits de base qui plombent encore l’industrie canadienne.

Craig Campbell, de la firme PricewaterhouseCoopers, a souligné que les résultats financiers du secteur au troisième trimestre sont sombres, s'ajoutant aux difficultés des dernières années. «Mais la tendance positive actuelle des prix de la pâte à papier offre une lueur d'espoir; les prix devraient continuer d'évoluer dans le même sens ce qui devrait continuer en 2010», affirme M. Campbell.

PricewaterhouseCoopers souligne que même si les volumes sont encore relativement faibles, on constate un certain optimisme dans l'ouest du pays au sujet de l'exportation de bois d'œuvre vers la Chine.

Chiffres du trimestre

Les sociétés canadiennes du secteur ont perdu globalement 632 millions $, ce qui constitue une aggravation par rapport aux pertes de 552 millions $ enregistrées au même trimestre de 2008.

Au troisième trimestre de 2009, les neuf plus grandes sociétés forestières et papetières ouvertes de l'ouest du Canada ont déclaré ensemble des pertes de 210 millions $ comparativement à 230 millions $ au troisième trimestre de 2008.

Dans l'est du Canada, les pertes des six plus grandes sociétés forestières et papetières ouvertes se sont accru à 422 millions $ au troisième trimestre de 2009 comparativement à des pertes de 322 millions $ pendant la même période en 2008.

Autre point positif, PricewaterhouseCoopers ajoute que la conjoncture défavorable a stimulé l'innovation dans le secteur. «Certains producteurs de produits forestiers ne s'en sortent que grâce à des ajustements de l'exploitation pour travailler plus efficacement avec des volumes moindres, alors que d'autres cherchent de nouvelles sources de revenus tirés des produits de bioénergie», affirme Craig Campbell.

Regard sur les États-Unis et l’Europe

En comparaison, les 10 plus grandes entreprises forestières et papetières ouvertes des États-Unis ont affiché des bénéfices cumulatifs de 1,2 milliard $ US au troisième trimestre de 2009, soit une hausse de près de 500 millions $ US par rapport au bénéfice de 733 millions $ US dégagé à la même période de 2008.

En Europe, les 10 plus importantes entreprises forestières et papetières européennes ont subi des pertes globales de 469 millions d'euros au troisième trimestre de 2009, ce qui est comparable aux pertes de 486 millions d'euros déclarées pour le même trimestre en 2008.

Avec PC

 

 

À la une

Pourquoi Taïwan est crucial pour votre entreprise

13/08/2022 | François Normand

ANALYSE. Une guerre ou un blocus de l’île productrice de semi-conducteurs affecterait plusieurs entreprises au Canada.

Bourse: Wall Street termine en forte hausse, quatrième semaine de gains pour le Nasdaq

Mis à jour le 12/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le vert.

À surveiller: Canadian Tire, Linamar et Disney

12/08/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Canadian Tire, Linamar et Disney ? Voici quelques recommandations d’analystes.