La Presse publie sa dernière version papier en semaine

Publié le 31/12/2015 à 11:00

La Presse publie sa dernière version papier en semaine

Publié le 31/12/2015 à 11:00

Par AFP

Guy Crevier, éditeur de La Presse

Le quotidien montréalais La Presse a publié jeudi sa dernière version papier en semaine, 131 ans après sa création et deux ans et demi après avoir lancé sa version gratuite sur tablette avec laquelle il joue son va-tout.

Titrée "De l'encre aux pixels", cette dernière version imprimée présente en Une une mosaïque des premières pages marquantes de son histoire débutée en 1884.

Désormais, le journal, plus vieux quotidien francophone d’Amérique du nord, ne sera plus imprimé en semaine, ne conservant le papier que pour l'édition du week-end publiée le samedi.

Lancée en avril 2013, l'application gratuite La Presse+ compte maintenant quelque 534 000 lecteurs, selon les chiffres du mois de novembre communiqués par le quotidien.

"La Presse+ est désormais notre modèle d’avenir et le vaisseau amiral de notre écosystème d’information", a déclaré en éditorial le directeur du journal, Guy Crevier.

"Nous sommes conscients que le remplacement de La Presse papier en semaine par La Presse+ peut décevoir certains lecteurs", reconnait-il. "Or, l’industrie des médias n’est pas le seul domaine à subir une profonde mutation en raison de l’adoption massive des nouvelles technologies", relève Guy Crevier, citant les industries musicales, bancaires, téléphoniques ou encore audiovisuelles.

En 2003, La Presse avait fermé son imprimerie, située historiquement au rez-de-chaussée de son immeuble du Vieux-Montréal, sous-traitant depuis l'impression du quotidien à Transcontinental.

En se concentrant uniquement sur la version tablette (disponible sur iPad et Android), la direction compte économiser quelque 100 millions de dollars canadiens (66 millions d'euros) que coûtent, chaque année, l’impression et la distribution du journal papier.

Pour donner naissance à La Presse+, le quotidien a déboursé 40 millions de dollars canadiens en recherche et développement, recrutant notamment une armée de programmeurs et designeurs graphiques.

Le quotidien espère désormais vendre à d'autres journaux au Canada et dans le monde la technologie développée. En septembre déjà, le journal Toronto Star avait lancé sa version sur tablette en reprenant la plateforme développée pour La Presse.

Malgré de récents licenciements, le journal emploie à ce jour 283 journalistes, soit davantage qu'avant le lancement de sa version tablette.


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

À la une

Le titre de SNC-Lavalin bondit au lendemain des élections

Au lendemain du scrutin, l'action de SNC-Lavalin a effectué un bond à la Bourse de Toronto.

Le parti libéral devra mettre un peu d'eau dans son vin

06:51 | AFP

«Si le parti libéral fait les concessions attendues par le NPD, on peut s'imaginer que ça durera au moins 18 à 24 mois.»

Le PDG de Nike tire sa révérence

16:39 | AFP

Il était à la tête de l’entreprise depuis 2006.