Intel mise sur une technologie montréalaise à Las Vegas

Publié le 06/01/2016 à 07:46

Intel mise sur une technologie montréalaise à Las Vegas

Publié le 06/01/2016 à 07:46

Avec les grandes pointures comme ESPN, Red Bull, Oakley et New Balance, la montréalaise Pixmob fait partie d’un groupe sélect d’entreprises qui ont développé les premiers objets connectés avec la puce Curie d’Intel(Nasdaq, INTC) dévoilés mardi au Consumer Electronic Show (CES).

Fini le temps où la foule ne faisait que regarder le spectacle. Les détecteurs de mouvements de la puce Curie, développée par Intel, qui a été intégrée aux bracelets lumineux de Pixmob, offrent désormais une expérience interactive qui permet à la foule d’interagir avec la scène et de créer de la musique sans instruments.

C’est la démonstration qu’a faite Intel lors de la conférence d’ouverture du Consumer Electronic Show (CES), présentée par son PDG, Brian Krzanich, à Las Vegas mardi soir. Dès leur arrivée, les 3000 invités présents ont reçu les nouveaux braceletsPixmob Curie, un des premiers objets connectés à utiliser la puce Curie annoncée par Intel l’an dernier.

La foule a alors eu l’occasion de tester la technologie qui convertit les mouvements en couleurs. Les artistesYago et A.R. Rahman ont par ailleurs réalisé des performances musicales simplement avec des gestes. Le bracelet permet de jouer de la guitare, ou d’autres instruments, avec l’aide d’applications sur les téléphones intelligents et il peut aussi interagir avec différentes installations visuelles et sonores.

Pendant la conférence, Brian Krzanich a présenté sa vision du développement de l’industrie au cours des 20 prochaines années, qui migre rapidement vers les objets connectés portatifs (wearables). « Les technologies qui offrent de nouvelles expériences seront les produits qui auront du succès dans le futur », a souligné le PDG qui mise sur la puce Curie pour assurer la croissance de l’entreprise.

Lancée par Intel lors du CES 2015, la puce Curie est en fait un système sur une puce qui comprend un micropresseur de 32-bit, 384 kb de mémoire, un récepteur Bluetooth et des périphériques d’interface qui reconnaissent le mouvement. De la taille d’un bouton de chemise, cette puce, qui consomme très peu d’énergie, est dédiée à conquérir le marché des objets connectés.

Dans le secteur du divertissement, Intel a misé sur la technologie de l’entreprise montréalaise Pixmob, qui était déjà reconnue pour créer des ambiances dans les salles de spectacles en distribuant des objets lumineux aux spectateurs, sous la forme de bracelets, colliers, ballons ou autres, qui peuvent être contrôlés individuellement ou en groupe.

En plus d’illuminer les foules, les nouveaux bracelets Pixmob Curie pourront désormais « déclencher des effets lumineux, sonores, pyrotechniques ou autres, explique David Parent, président de Pixmob. Les artistes demandent depuis longtemps d’avoir plus d’interaction avec la foule. Plusieurs tests ont été faits avec les téléphones intelligents, mais ça ne fonctionne pas bien, car les spectateurs regardent leur téléphone au lieu du spectacle. Danser et bouger est beaucoup plus naturel, et ça permet de mieux se connecter sur l’énergie de la foule. »

Au cours des dernières années, Pixmob a entre autres illuminé les cérémonies d’ouverture et de fermeture des Jeux olympiques Sotchi, le spectacle de la mi-temps du Super Bowl et plusieurs tournées d’envergure comme celle de Taylor Swift, qui a attiré plus de 2,5 millions de spectateurs en 2015.

Au total l’an dernier, Pixmob a livré près de 3,2 millions d’objets connectés, ce qui représente 4,4 % du marché mondial. Entre 2014 et 2015, le marché des objets connectés a cru de 173,3 %, alors que les ventes d’objets connectés sont passées de 26,4 millions à 72,1 millions selon IDC. En 2019, IDC prévoit que le marché atteindra 155,7 millions d’unités vendues.

Un pas de plus pour se démarquer de la concurrence

Il y a 2 ans, Pixmob a décidé d’investir dans les technologies connectées pour continuer à innover et la stratégie commence à payer, soutient David Parent. « Ce projet avec Intel légitime notre positionnement de façon vraiment forte, car ça démontre notre capacité de livrer une nouvelle technologie avec un client qui a beaucoup de notoriété », dit-il. Pixmob a d’ailleurs mis de côté le développement de ses propres produits pour réaliser ce contrat.

Si créer ce nouveau produit haut de gamme en trois mois s’est avéré un défi de taille, les moyens spectaculaires de prototypage et d’ajustement en temps réel d’Intel et la capacité d’innovation et d’intégration électronique de Pixmob ont permis de faire de ce projet un succès, croit David Parent.

Des marchés en développement

Intel entamera la production de masse des puces Curie ce printemps. Elles seront vendues à moins de 10$, a annoncé Brian Krzanich, ce qui permettra à des clients potentiels, comme Pixmob, de voir comment les bracelets pourront être déployés commercialement.

Les bracelets Pixmob Curie ne seront peut-être pas identiques à ce qui a été vu lors du CES, car ce n’est que le début d’un cycle innovation, note David Parent. Une chose est certaine, ils représenteront un produit haut de gamme. Ces bracelets pourraient toutefois être répartis aléatoirement dans la foule pour permettre une interaction, sans faire exploser les coûts.

C’est Intel qui avait aidé Pixmob à percer sur la scène internationale, lorsqu’ils ont financé le Creators project à Coachella en 2011. Dans le cadre de ce projet, Pixmob avait généré une pluie de ballons lumineux lors d’un spectacle d’Arcade Fire, créant des effets qui ont été relayés massivement sur les réseaux sociaux et qui ont attiré de multiples clients par la suite. « L’histoire nous a appris que collaborer avec Intel peut avoir des retombées vraiment intéressantes », conclut David Parent.

Un groupe sélect

Pixmob fait partie d’un groupe sélect de collaborateurs de calibre international qui ont développé de nouvelles applications avec Intel dans les secteurs du sport, du jeu en ligne, de la santé, de la mode et de la créativité. Voici quelques innovations qui ont retenu notre attention.

- Partenariat avec les X-Games, ESPN et Red Bull pour connaître les statistiques sur les performances des athlètes en temps réel (vitesse, hauteur, rotation, etc.)

- Lancement sur le marché d’un drone intelligent qui permet d’éviter les obstacles dans la première moitié de 2016 pour moins de 2000$

- Partenariat avec Oakley pour créer un entraineur personnel en mesure d’évaluer les performances d’un athlète en temps réel, de donner des conseils et d’ajuster le programme d’entrainement. Sur le marché d’ici la fin 2016.

- Partenariat avec New Balance pour imprimer des souliers personnalisés en 3D

- Expérience en 3 dimensions des reprises vidéo

- Personnalisation des personnages des jeux vidéos grâce à la technologie 3D

- Partenariat avec Daqri smart helmets pour créer un casque de travail intelligent permettant d’éviter les blessures et identifier les risques potentiels. Disponible dès maintenant.

- Partenariat avec Segway, pour transformer le système de transport individuel, en robot personnel.

- Partenariat avec Chromat pour créer des vêtements qui répondent aux signaux du corps, par exemple des brassières intelligentes qui ouvrent des trappes de ventilation lorsque le corps transpire.

 


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

À la une

Entrepreneurs, faites comme Michael Jordan!

17/09/2019 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Les bons entrepreneurs savent quand mettre leur propre personne de côté pour le bien de l'équipe.

Le budget fédéral rate de 14 G $ la cible pour 2018-2019

C'est un troisième manque à gagner de plus de 10 milliards $ en autant d’années.

Bourse: Wall Street termine en légère hausse, Toronto à un sommet

Mis à jour le 17/09/2019 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les investisseurs se positionnent avant une possible baisse des taux d'intérêt par la Fed.