Un contrat de 143 millions pour Nova Bus

Publié le 03/10/2012 à 11:03

Un contrat de 143 millions pour Nova Bus

Publié le 03/10/2012 à 11:03

Par La Presse Canadienne

L'entreprise québécoise Nova Bus a obtenu une commande d'une valeur de 143 millions $ de la Toronto Transit Commission (TTC) pour l'achat d'un total potentiel de 153 autobus articulés.


La livraison des 27 premiers LFS Artic est prévue en 2013.


Les véhicules seront fabriqués à Saint-Eustache et à Saint-François-du-Lac.


Depuis l'introduction du LFS Artic, Nova Bus s'est vu octroyer des contrats de grandes villes nord-américaines, y compris Montréal, New York, Québec, Austin (Texas), Halifax, Saskatoon et Niagara Falls.


Nova Bus est l'un des plus importants fournisseurs de solutions durables en transport collectif d'Amérique du Nord. L'entreprise offre une gamme de véhicules hybrides, d'autobus articulés et de systèmes intégrés de transport intelligents. Nova Bus oeuvre au sein du Groupe Volvo.


 


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Première commande pour Nova Bus dans le Michigan

Édition du 06 Octobre 2018 | Marie-Pier Frappier

Ça roule pour Nova Bus ! L'entreprise, dont le siège social est établi à Saint-Eustache, a obtenu un contrat de la ...

Volvo Bus et Nova Bus ont leur carte de visite nord-américaine

Avec l'arrivée de 3 autobus électriques à Montréal, la société mère de Nova Bus estime avoir enfin sa «carte de visite».

À la une

Déjà-vu: Metro a tout pour plaire, sauf son évaluation

BLOGUE. Metro performe bien, mais son évaluation est plus élevée qu'avant place la barre encore plus haute.

Comment calculer la valeur intrinsèque d'une entreprise

Il y a 13 minutes | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Si l’on applique la méthode scientifique, la formule pour calculer cette valeur est relativement simple.

Avantage concurrentiel (partie 2): les coûts de commutation et l’économie d’échelle.

BLOGUE INVITÉ. Est-ce un avantage concurrentiel du point de vue des banques canadiennes et de la STM?