Paralysie de l'État américain: le précédent de 1995-96

Publié le 01/10/2013 à 09:39, mis à jour le 01/10/2013 à 09:46

Paralysie de l'État américain: le précédent de 1995-96

Publié le 01/10/2013 à 09:39, mis à jour le 01/10/2013 à 09:46

Par AFP

L'ancien président démocrate Bill Clinton a connu la même situation de paralysie de l'État que Barack Obama. Photo: Bloomberg.

Le chômage technique pour 800 000 fonctionnaires américains faute d'accord sur le budget fédéral, rappelle le précédent de l'hiver 1995-96, sous la présidence du démocrate Bill Clinton.

Le bras de fer entre l'exécutif et le législatif, dominé par les Républicains exigeant des coupes budgétaires, avait entraîné la paralysie des services administratifs fédéraux, à deux reprises, pendant six jours puis trois semaines.

Huit cent mille fonctionnaires avaient été mis au chômage partiel du 14 au 19 novembre 1995 et 280 000 du 16 décembre au 7 janvier 1996. Pendant ce second "shutdown", près de 500 000 autres fonctionnaires avaient travaillé mais n'avaient pu être payés en temps voulu.

Le coût de cette paralysie de l'État fédéral, dont l'opinion publique avait attribué la responsabilité aux Républicains, avait alors été estimé à 1,4 G$.

Une violente tempête de neige avait aggravé la situation, empêchant la reprise du travail pendant deux autres jours, les 8 et 9 janvier.

Le compromis budgétaire avait finalement été conclu le 28 septembre 1996, entre la Maison Blanche et les responsables du Congrès, Bob Dole au Sénat et Newt Gingrich à la Chambre des Représentants.

En novembre 1996, le président Clinton avait mis son véto aux projets des Républicains de réduire le financement sur sept ans de Medicare (l'assurance maladie des retraités) d'un montant plus de deux fois supérieur à celui qu'il acceptait (226 G$ contre 102 G$) ainsi que les impôts (240 G$ contre 87).

Les Démocrates s'étaient également opposés à des coupes dans les budgets de l'éducation et de l'environnement.

Les "Shutdown" avaient affecté principalement des services "non essentiels" tels que la délivrance des passeports, les parcs nationaux, les musées, les monuments comme la Statue de la Liberté. En revanche, le travail s'était poursuivi dans l'armée, la police, la poste, le contrôle aérien, la météo et les inspections sanitaires.

Le président Bill Clinton avait été réélu le 5 novembre 1996.


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

Non, Trump n'est pas populiste. Il est pire que ça!

23/08/2019 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Mine de rien, il est en train de saper la démocratie. Fort heureusement, les Américains ne sont pas dupes...

Les économistes prédisent une récession aux États-Unis en 2020 ou 2021

19/08/2019 | AFP

Une majorité d'économistes prédisent une récession aux États-Unis dans les deux ans.

À la une

Climat : attention aux certitudes et aux peurs irrationnelles

ANALYSE - Les certitudes des climatosceptiques et la panique de la «collapsologie» minent la lutte pour le climat.

10 choses à savoir cette fin de semaine

Voici 10 nouvelles parues cette semaine à (re)découvrir.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

Que faire avec les titres de Stella-Jones, BRP et Bombardier? (Re)voici quelques recommandations d'analystes.