Obama veut réformer le budget américain

Publié le 25/11/2008 à 00:00

Obama veut réformer le budget américain

Publié le 25/11/2008 à 00:00

Par La Presse Canadienne
Orszag est actuellement à la tête du bureau du Budget au Congrès. S'il est confirmé par le Sénat, il aura pour mission de diriger à la Maison Blanche le bureau qui prépare les budgets fédéraux et contrôle les dépenses.

Avec la crise économique, "la réforme du budget n'est pas une option. C'est une nécessité", a déclaré Barack Obama lors d'une conférence de presse à Chicago, dans laquelle il a détaillé ses projets pour éliminer les dépenses superflues et faire des économies dans le budget.

La veille, le président-élu a déclaré que la restauration de la santé économique du pays était une priorité, par rapport au déficit budgétaire. Il a appelé lundi le Congrès à commencer à travailler sur un plan de relance d'ici son investiture, pour que son administration puisse se mettre ensuite à la tâche. Certains parlementaires démocrates tablent sur un plan de deux ans qui s'élèverait à 700 milliards de dollars.

"Nous allons devoir relancer l'économie dès le départ (...) mais nous devons nous assurer que ces investissements sont judicieux. Nous devons nous assurer que nous ne gaspillons l'argent dans aucun domaine", a-t-il souligné mardi, en définissant les deux objectifs qui guideront son programme économique.

Le président-élu a reconnu que le coût de son plan de sauvetage de l'économie serait bien supérieur aux 175 milliards de dollars dont il avait parlé pendant sa campagne pour l'élection présidentielle.

image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Bourse: Wall Street plus optimiste sur le front sanitaire

Mis à jour le 10/07/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Cette semaine, le Dow Jones est monté de 0,96 %, le Nasdaq de 4,02 % et le S&P 500 de 1,76%.

L'affaire Trudeau-WE Charity: on ne lésine pas avec l'éthique

Une apparence de conflits peut en effet être aussi dommageable pour sa réputation qu’un véritable conflit d’intérêts.

Se former à l'ère du «nouveau normal»

Édition du 17 Juin 2020 | Philippe Jean Poirier

FORMATION. Les entreprises ont tout intérêt à profiter de la timide reprise de leurs ...