Le surplus budgétaire devrait s'établir à 5 milliards $ cette année, selon Leitao

Publié le 20/02/2019 à 06:47

Le surplus budgétaire devrait s'établir à 5 milliards $ cette année, selon Leitao

Publié le 20/02/2019 à 06:47

Par La Presse Canadienne

Le surplus budgétaire du Québec devrait s'élever à 5 milliards $ cette année, selon l'ancien ministre libéral des Finances, Carlos Leitao, mais le premier ministre François Legault a minimisé considérablement cette estimation pour l'établir à 2 milliards $.


En point de presse au parlement, M. Leitao a validé la projection de l'Institut du Québec rendue publique mardi, qui fixait le surplus entre 3,4 et 4,6 milliards $, mais en la qualifiant de plutôt conservatrice.


Rappelons que depuis son accession au pouvoir, le gouvernement Legault a toujours tenté d'évaluer à la baisse les marges de manoeuvre dont il dispose. En décembre, lors de la dernière mise à jour économique, on avait évalué à 1,7 milliard $ le surplus au terme de l'exercice budgétaire.


«Autour de 5 milliards $»


M. Leitao, qui a été ministre des Finances du précédent gouvernement Couillard, s'est fondé sur les scénarios des trois dernières années: le surplus à la fin de l'année financière est toujours un peu plus élevé que celui des huit premiers mois de l'année.


«On est rendu à 4,3 milliards $ pour les huit premiers mois, donc s'il n'y a pas de mesure extraordinaire, à la fin de mars, ce sera autour de 5 milliards $», a commenté M. Leitao, qui est député libéral de Robert-Baldwin. Il a attribué le gonflement du surplus à la croissance des revenus de l'État suscitée par la bonne tenue de l'économie.


Autour de 2 milliards $


De son côté, M. Legault a appelé à la plus grande précaution. Il existe un surplus, mais il pourrait fondre rapidement, a-t-il insisté en point de presse, et par ailleurs, l'ancien gouvernement libéral avait déjà engagé des fonds pour l'année 2019-2020.


«On disait peut-être pour l'instant 4 milliards $ (de surplus pour l'année 2018-2019), mais si on suit les projections prévues par les différents ministères, ça devrait se réduire à 2 milliards $.»


Questionné à savoir si son gouvernement tente ainsi de réduire les attentes, donc de retarder l'annonce de ses engagements électoraux, le premier ministre a répondu: «Je ne baisse pas les attentes, je vous dis la vérité».


Retour au déficit


Le porte-parole libéral en matière de Conseil du trésor, Gaétan Barrette, n'en croit rien. Selon lui, la Coalition avenir Québec (CAQ) a pris trop d'engagements électoraux coûteux et doit donc sous-évaluer les surplus pour baisser la barre.


Dans une mêlée de presse, il a même prédit que le gouvernement Legault finira par replonger le Québec dans les déficits budgétaires. «C'est une équation qui peut nous mener là (vers les déficits)», a-t-il conclu.


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Le dangereux déclin des classes moyennes

19/04/2019 | François Normand

ANALYSE - Depuis 40 ans, la classe moyenne a reculé dans les 36 pays de l'OCDE. Voici les causes et les solutions.

Le parti communiste perdra-t-il le monopole du pouvoir en Chine?

19/04/2019 | François Normand

BALADO - Quatre scénarios sont possibles pour l'avenir de la Chine, selon un récent livre. Lequel est le plus probable?

Déjà-vu: Metro a tout pour plaire, sauf son évaluation

BLOGUE. Metro performe bien, mais son évaluation est plus élevée qu'avant place la barre encore plus haute.