Le budget du ministre Carlos Leitao suscite des réactions mitigées

Publié le 04/06/2014 à 19:25

Le budget du ministre Carlos Leitao suscite des réactions mitigées

Publié le 04/06/2014 à 19:25

Par La Presse Canadienne

Optimisme réservé, préoccupations, inquiétudes et, chez certains, mécontentement, voilà autant de réactions qui ont été observées à la suite du dépôt du budget provincial, le premier du ministre des Finances Carlos Leitao depuis l'accession au pouvoir du Parti libéral du Québec, le 7 avril.

À la Fédération des Chambres de commerce, le budget déposé mercredi est le premier acte de la mise en oeuvre d'un exercice de rigueur qui, souhaite-t-elle, conduira la province vers l'atteinte de l'équilibre budgétaire et une relance soutenue de l'économie, a réagi la présidente directrice-générale Françoise Bertrand. Toutefois, elle estime que le contrôle des dépenses de programmes à 1,8 pour cent en 2014-2015, et à 0,7 pour cent en 2015-2016, représente un défi considérable, compte tenu de la croissance des dépenses des dix dernières années. De son côté, le Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec s'est dit satisfait du budget et a salué le maintien de l'engagement du retour à l'équilibre budgétaire pour 2015-2016.

Manufacturiers et exportateurs du Québec dit entrevoir, avec le dépôt du budget Leitao, le début d'une solution pour sortir la province de son impasse budgétaire. Selon Audrey Azoulay, directrice Affaires publiques et relations gouvernementales de MEQ, le ministre des Finances a traité le déficit structurel en coupant dans les dépenses et a assorti son plan d'assainissement avec les mesures d'une vision économique qui reconnaît pleinement la priorité manufacturière.

De son côté, la Fédération québécoise des municipalités a souligné la présence de quelques initiatives notables, comme la relance des projets de minicentrales, mais aurait souhaité davantage de mesures structurantes afin de favoriser le développement des municipalités et des régions du Québec. La FQM se dit particulièrement inquiète du signal lancé quant au renouvellement de l'Entente Québec-municipalités qui devra respecter le cadre budgétaire gouvernemental. Son vice-président, Jacques Demers, a notamment fait remarquer que les municipalités se trouvent devant des responsabilités sans cesse croissantes et pour y faire face, elles devront pouvoir compter sur des moyens à la hauteur de la situation.

L'inquiétude était davantage perceptible dans le monde de l'éducation, en particulier du côté de la Fédération des commissions scolaires du Québec, où la présidente Josée Bouchard a estimé que les compressions annoncées mercredi, qui s'élèvent à plus de 150 millions $, ne pourront faire autrement que d'avoir un impact sur les services aux élèves. Mme Bouchard a aussi exprimé de vives inquiétudes quant à l'annonce d'un projet de loi pour encadrer le gel global des effectifs, dont celui des réseaux, et qui donnera au ministre le pouvoir de déterminer les plans d'effectifs.

Du côté de la santé, la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec est d'avis que le budget Leitao sème l'incertitude pour le secteur de la santé, et la FMOQ espère que le gouvernement ne s'attaquera pas aux personnes qui donnent directement des soins à la population, a fait savoir le docteur Louis Godin, président de la Fédération, qui propose au gouvernement d'agir sur les plans administratifs et de la bureaucratie, s'il doit y avoir des coupes.

L'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) s'inquiète vivement des compressions de 600 millions $ dans le réseau de la santé, ainsi que du gel global des effectifs, d'autant plus qu'une vague massive de travailleurs prendront leur retraite au cours des prochaines années, note Carolle Dubé, présidente de l'Alliance.

Le niveau de préoccupation et d'insatisfaction était par ailleurs particulièrement élevé parmi les groupes sociaux et communautaires, notamment chez les 3000 organismes communautaires du domaine de la santé et des services sociaux, qui considèrent que les groupes et les personnes vulnérables ne font pas partie des préoccupations du gouvernement du Parti libéral du Québec. La Coalition des organismes communautaires pour le développement de la main-d'oeuvre se dit fortement préoccupée par le manque d'engagement gouvernemental supplémentaire en matière d'employabilité et formation de la main-d'oeuvre.

Le Collectif pour un Québec sans pauvreté a dénoncé ce qu'il appelle "le projet de transformation de l'État prévue par le gouvernement du Québec". Selon son porte-parole, Serge Petitclerc, le gouvernement, en s'acharnant sur l'atteinte de l'équilibre budgétaire de l'État, se prive des retombées positives qu'entraînerait l'équilibre budgétaire des ménages.

Enfin, le FRAPRU est soulagé de voir que le gouvernement Couillard continue d'investir dans la construction de nouveaux logements sociaux, mais il considère que le budget Leitao échoue lamentablement en matière de redistribution de la richesse.


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

Pour boucler le budget, il faudra vraiment de nouveaux revenus

Édition du 06 Décembre 2014 | René Vézina

BLOGUE. Le ministre des Finances du Québec est-il du genre à croire au père Noël ? On peut légitimement se le ...

Québec ne touchera pas aux baisses d'impôt d'Ottawa

Édition du 05 Juillet 2014 | Stéphane Rolland

Si Ottawa allège l'impôt des Canadiens, le gouvernement Couillard laissera cet argent entre les mains des ...

À la une

Climat : attention aux certitudes et aux peurs irrationnelles

24/08/2019 | François Normand

ANALYSE - Les certitudes des climatosceptiques et la panique de la «collapsologie» minent la lutte pour le climat.

10 choses à savoir cette fin de semaine

24/08/2019 | Alain McKenna

Voici 10 nouvelles parues cette semaine à (re)découvrir.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

24/08/2019 | lesaffaires.com

Que faire avec les titres de Stella-Jones, BRP et Bombardier? (Re)voici quelques recommandations d'analystes.