Le Brésil retire son offre d'être l'hôte de la conférence de l'ONU sur le climat

Publié le 29/11/2018 à 06:47

Le Brésil retire son offre d'être l'hôte de la conférence de l'ONU sur le climat

Publié le 29/11/2018 à 06:47

Par La Presse Canadienne

Le Brésil a retiré son offre d'organiser une grande conférence des Nations unies sur le changement climatique l'année prochaine, a annoncé mercredi le ministère des Affaires étrangères, soulevant des doutes sur l'engagement du pays envers la réduction de ses émissions de gaz à effet de serre.


Le Brésil ne souhaite plus être l'hôte de la conférence en raison des «contraintes fiscales et budgétaires actuelles, qui devraient persister dans un avenir proche», a dit le ministère des Affaires étrangères dans une déclaration envoyée à l'Associated Press.


Des groupes écologistes ont interprété cette décision comme une conséquence de la vision du président élu Jair Bolsonaro, qui avait promis lors de sa campagne de sortir le Brésil de l'accord de Paris sur le changement climatique.


Des scientifiques du climat ont affirmé que l'intention déclarée de M. Bolsonaro d'ouvrir l'Amazonie à un développement accru pourrait empêcher le plus grand pays d'Amérique latine d'atteindre ses objectifs de réduction des émissions dans les années à venir.


En fin de journée mercredi, M. Bolsonaro a déclaré aux journalistes qu'il avait recommandé à son ministre des Affaires étrangères que le Brésil ne soit pas l'hôte de l'événement.


«Les politiques environnementales ne doivent pas brouiller le développement économique du Brésil», a déclaré le président élu. «Aujourd'hui, l'économie est presque remise sur les rails grâce à l'industrie agroalimentaire, qui est asphyxiée par des questions environnementales.»


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Climat : l'Allemagne y arrive, mais pas le Québec

11/04/2019 | François Normand

BALADO. L'Allemagne a réduit ses émissions de GES de 4,2% en 2018. Or, celles du Québec ont progressé de 0,01% en 2016.

Long tweet à François Legault: inspirons-nous de l'Allemagne sur le climat

06/04/2019 | François Normand

ANALYSE - L'Allemagne vous inspire déjà pour l'innovation et le manufacturier 4.0. Le climat vous inspirera aussi.

À la une

Le dangereux déclin des classes moyennes

19/04/2019 | François Normand

ANALYSE - Depuis 40 ans, la classe moyenne a reculé dans les 36 pays de l'OCDE. Voici les causes et les solutions.

Le parti communiste perdra-t-il le monopole du pouvoir en Chine?

19/04/2019 | François Normand

BALADO - Quatre scénarios sont possibles pour l'avenir de la Chine, selon un récent livre. Lequel est le plus probable?

Déjà-vu: Metro a tout pour plaire, sauf son évaluation

BLOGUE. Metro performe bien, mais son évaluation est plus élevée qu'avant place la barre encore plus haute.