L'affaire DSK se poursuit en France

Publié le 23/08/2011 à 11:04

L'affaire DSK se poursuit en France

Publié le 23/08/2011 à 11:04

Par AFP

L'un des avocats américains de Nafissatou Diallo, Douglas Wigdor, a affirmé aujourd'hui à Paris que de nombreuses femmes avaient contacté son cabinet pour témoigner contre Dominique Strauss-Kahn.

"Nous avons été contactés par de nombreuses femmes qui ont témoigné dans le monde entier" contre DSK, a déclaré Douglas Wigdor, lors d'une conférence de presse organisée à l'hôtel Royal Monceau à Paris, quelques heures avant l'audience qui devrait officialiser l'abandon des poursuites pénales contre Dominique Strauss-Kahn aux Etats-Unis. "Nous ne donnerons pas le nombre (de ces femmes, ndlr) car ce dossier fait toujours l'objet d'une enquête" dans le cadre d'une procédure civile, a-t-il ajouté.

L'avocat américain a déploré que sa cliente Nafissatou Diallo, qui accuse Dominique Strauss-Kahn d'une agression sexuelle le 14 mai dans une chambre d'hôtel de Manhattan, ait été "davantage traitée comme une suspecte que comme une victime" dans cette affaire. Le procureur de Manhattan, Cyrus Vance, lui a signifié lundi qu'il allait demander un abandon des poursuites pénales contre DSK lors d'une audience prévue ce mardi vers 15H30 GMT. "A l'avenir toutes les victimes d'agressions sexuelles, y réfléchiront à deux fois avant de porter plainte", a enfin estimé Douglas Wigdor.

Par ailleurs, quelque 25 féministes manifestaient devant le tribunal de Manhattan contre Dominique Strauss-Kahn ce matin, à deux heures d'une audience cruciale au cours de laquelle le juge devrait abandonner les charges qui pèsent contre l'ancien patron du Fonds monétaire international.

"DSK, honte à toi!" ou "Nafissatou, on te croit", pouvait-on lire sur des pancartes brandies par les manifestantes devant l'imposant bâtiment, sis dans le sud de Manhattan. "Nous voulons que le procureur continue à poursuivre DSK", explique à l'assistance, juchée sur un banc, Alison Turkos de "Slut Walk" ("La marche des salopes"), une association qui milite pour mettre fin aux violences faites aux femmes.

Plus tard dans la matinée, Dominique Strauss-Kahn devrait faire son entrée dans le tribunal, accompagné de ses avocats Benjamin Brafman et William Taylor, pour probablement se voir signifier l'abandon des charges qui pèsent contre lui. DSK est accusé de crimes sexuels contre Nafissatou Diallo, une femme de chambre de l'hôtel Sofitel de Manhattan, le 14 mai dernier.

Deux heures avant le début de l'audience cruciale, une trentaine de policiers disposaient des barrières autour des journalistes américains et français. Une manifestante tient une pancarte à bout de bras sur laquelle est écrit: "DSK, n'as-tu pas déjà causé assez de dégâts comme directeur-général du FMI?".

Betty Maloney, 65 ans, dit avoir été violée en 1969 à Detroit, mais la police a, selon elle, abandonné les poursuites "faute de preuves". "Le FMI viole les pays du tiers-monde. C'est lui qui a créé ce flot d'émigrés à travers le monde (...). DSK est impliqué dans le viol des pays du tiers-monde, mais aussi dans une affaire de viol bien réelle", assure-t-elle.

Lundi, une vingtaine de féministes parmi lesquelles se trouvaient une bonne partie de ces mêmes femmes ont manifesté pour protester contre la décision du procureur d'abandonner les poursuites contre DSK.

À la une

Ă€ surveiller: WSP Global, Intertape Polymer et Dye & Durham

Il y a 46 minutes | Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres de WSP Global, Intertape Polymer et Dye & Durham? Voici quelques recommandations d'analystes.

Trucs de pro pour rendre vos employés plus actifs au boulot

Il y a 39 minutes | Catherine Charron

Votre équipe sera plus dégourdie et productive, aura un niveau d’énergie plus élevé, et aura du plaisir à travailler.

Volte-face de Tesla sur les paiements en bitcoin

08:24 | AFP

Elon Musk a affirmé que Tesla n'accepte plus le bitcoin pour des raisons environnementales.