Hydro-Québec amorce l'évacuation du chantier de La Romaine

Publié le 29/11/2018 à 13:54

Hydro-Québec amorce l'évacuation du chantier de La Romaine

Publié le 29/11/2018 à 13:54

Par La Presse Canadienne
Logo du siège social d'Hydro-Québec

(Photo: LesAffaires.com)

Près d'une centaine de travailleurs d'Hydro-Québec ont pu quitter jeudi matin le chantier de La Romaine 4 sur la Côte-Nord, dont l'accès est bloqué par les Innus de Nutashkuan depuis mercredi matin.

Une rencontre est prévue vendredi matin entre les représentants autochtones et la direction de la société d'État, mais à moins d'un déblocage à ce moment, Hydro-Québec n'aura d'autre choix que de poursuivre l'évacuation de ses travailleurs puisque ceux qui doivent les remplacer ne pourront accéder au chantier. 

De plus, il ne serait pas possible de maintenir un nombre élevé d'employés de toute façon puisque les manifestants empêchent le passage du ravitaillement en matière de nourriture, d'essence et d'équipement.

Hydro-Québec a confirmé jeudi à La Presse canadienne qu'au rythme prévu de rotation des travailleurs, le chantier sera «démobilisé» à compter du week-end et qu'on n'y maintiendra que des activités minimales d'entretien.

Par ailleurs, la société d'État ne cache pas son inquiétude face à la présence d'armes au sein des Autochtones qui ont érigé la barricade.

Un porte-parole de la communauté innue a confirmé jeudi matin que des armes se trouvaient sur place, précisant toutefois que celles-ci sont là «pour une chasse communautaire» décidée par les dirigeants de la communauté et que tout autre usage avait été formellement interdit par le conseil de bande et les aînés.

Sur le même sujet

Profits en baisse de 13,6% pour Hydro-Québec

La pandémie de COVID-19 obligera la société d'État à revoir à la baisse ses prévisions pour l'année.

Sophie Brochu devient PDG d'Hydro-Québec

Mis à jour le 01/04/2020 | François Normand

Le gouvernement du Québec devrait faire l’annonce de sa nomination ce mercredi après-midi.

À la une

Déclin de 13% des énergies vertes en 2020, selon l’AIÉ

Le secteur ralentit globalement, mais il y a deux gros marchés qui continueront de croître en 2020 malgré la pandémie.

Legault s'inquiète de l'avenir d'Air Transat

L’incertitude au sujet de l’avenir du transport aérien Air Transat inquiète le premier ministre du Québec.

Sail ferme six magasins, 500 emplois touchés

Sail Plein Air ferme entre autres ses quatre établissements Sportium au Québec.