É-U: la Fed annonce 2 300 milliards de dollars de nouveaux prêts

Publié le 09/04/2020 à 09:29

É-U: la Fed annonce 2 300 milliards de dollars de nouveaux prêts

Publié le 09/04/2020 à 09:29

Par AFP
Le logo de la Réserve fédérale américaine (Fed).

(Photo: Getty images)

La Banque centrale des États-Unis a frappé un grand coup jeudi en annonçant 2 300 milliards de dollars de nouveaux prêts pour «soutenir l'économie», destinés tout particulièrement aux entreprises et aux collectivités locales qui souffrent de la pandémie de COVID-19.

«Ces fonds vont apporter de l'aide aux ménages et aux employeurs de toute taille et donner aux autorités locales et régionales les moyens de fournir une aide cruciale en ces temps de pandémie», écrit la Fed dans un communiqué.

La Banque centrale va notamment apporter de l'argent frais à des entreprises qui ont vu leur activité économique totalement arrêtée par la pandémie, pour «s'assurer que la reprise sera aussi vigoureuse que possible quand elle viendra», a souligné le président de la Fed, Jerome Powell, cité dans le communiqué.

Une des principales mesures annoncées jeudi doit permettre à la Fed de fournir 600 milliards de dollars d'argent frais à des entreprises employant jusqu'à 10 000 personnes, ou avec un chiffre d'affaires de 2,5 milliards de dollars en 2019, précise la Fed.

Ce programme «va faire une différence pour les 40 000 entreprises de taille moyenne qui emploient 35 millions d'Américains», a souligné pour sa part Steven Mnuchin, le secrétaire américain au Trésor.

La Fed a précisé que les 600 milliards de dollars de prêts sur 4 ans seront réservés à des entreprises «qui affichaient une bonne santé financière avant la crise».

L'administration Trump essaie par tous les moyens de sauver l'emploi et de s'assurer que les entreprises frappées de plein fouet par la crise pourront redémarrer très vite une fois le virus endigué.

Les États-Unis traversent une crise sans précédent au moins depuis la grande Dépression de 1929 à cause du nouveau coronavirus.

La semaine passée, ce sont encore 6,6 millions de personnes qui se sont inscrites au chômage et tous les économistes tablent sur une recession extrêmement sévère de la première économie du monde.

Cette nouvelle injection d'argent de la Fed dans l'économie réelle vient compléter un dispositif d'aide aux entreprises de 500 employés ou moins, d'un montant de 350 milliards de dollars, lancé la semaine dernière par le Trésor, après le vote d'un gigantesque plan de relance de 2 200 milliards de dollars.

M. Mnuchin demande d'ailleurs 250 milliards de dollars supplémentaires pour faire face à la demande des PME. Mais le feu vert du Congrès pourrait prendre du temps en raison de divergences entre républicains, majoritaires au sénat, et démocrates, majoritaires à la chambre.

Sur le même sujet

Il y a toujours des raisons de garder espoir

BLOGUE. La Bourse s'offre un deuxième mois fort rentable grâce aux largesses monétaires.Les indicateurs se contredisent.

La COVID-19 pourrait détruire des secteurs d'activité, dit la Fed

20/05/2020 | AFP

Le secteur de l’énergie par exemple pourrait connaître « une vague de faillites » si les prix restaient bas.

À la une

Crise des finances publiques? Quelle crise?

30/05/2020 | François Normand

ANALYSE - Quand il y a des crises graves, les gouvernements haussent les impôts. C'est la leçon du 20e siècle.

Il y a toujours des raisons de garder espoir

BLOGUE. La Bourse s'offre un deuxième mois fort rentable grâce aux largesses monétaires.Les indicateurs se contredisent.

Santé publique: une gouvernance de broche à foin

29/05/2020 | Jean-Paul Gagné

BLOGUE. On nous a présenté Horacio Arruda comme étant l’autorité de la Santé publique au Québec. Or, il n'en est rien.