COVID-19: d'autres mesures pour soutenir les PME sont réclamées

Publié le 19/06/2020 à 15:20

COVID-19: d'autres mesures pour soutenir les PME sont réclamées

Publié le 19/06/2020 à 15:20

Par La Presse Canadienne
Le ministre des Finances du Québec, Eric Girard

Le ministre des Finances du Québec, Eric Girard (Photo: Jérôme Lavallée)

Le portrait de la situation économique présenté vendredi par le ministre des Finances, Eric Girard, est une «grande boîte vide», selon Québec solidaire (QS). 

Le parti de gauche déplore l’absence d’un plan d’aide directe aux très petites entreprises pour leur permettre de passer à travers la crise.

En conférence de presse vendredi, M. Girard a brossé un portrait sombre de la situation économique et financière du Québec, exposant un déficit prévu pour 2020−2021 de 15 milliards $.

Le député de QS Vincent Marissal a dit trouver malheureux que le ministre n’ait présenté aucune nouvelle mesure d’aide financière pour les très petites entreprises «qui en arrachent». 

«Pour un gouvernement qui prétend être au service des entrepreneurs, le gouvernement de la CAQ est cheap», a−t−il déclaré par voie de communiqué. 

De son côté, la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) estime que le gouvernement doit mettre les petites et moyennes entreprises (PME) au coeur de son projet de relance. 

Les PME contribuent à hauteur de 30% du PIB de la province et assurent 70% de l’emploi total, a rappelé le vice−président Québec de la FCEI, François Vincent, dans un communiqué.

Selon lui, Québec devra prendre en considération les réalités de toutes les PME qui ont subi des pertes durant la crise.

«La FCEI offre sa pleine collaboration afin de trouver des mesures importantes qui dynamiseront l’économie de toutes les régions», a−t−il écrit.

De même, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) a réclamé vendredi une aide d’urgence, plus précisément dans le domaine du tourisme.

Elle a cité les chiffres de Destination Canada, qui estime que les pertes financières liées à la crise de la COVID−19 dans ce secteur pourraient s’élever jusqu’à 11 milliards $ et entraîner jusqu’à 120 000 pertes d’emplois.

«Force est de conclure que les mesures d’aide gouvernementales actuelles ne sont pas suffisantes», a affirmé Charles Milliard, président−directeur général de la FCCQ. 

«Une aide directe pour les frais fixes, via la création d’un fonds d’urgence sectoriel, sera nécessaire, a−t−il ajouté. Les programmes de prêts et de garanties de prêts actuels ne seront tout simplement pas suffisants.»

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Étude des crédits: les libéraux dénoncent un manque de sérieux

L’étude des crédits budgétaires est un processus annuel de reddition de comptes à l’Assemblée nationale.

Projet de loi 61: «J'ai bougé sur toutes les demandes», dit Dubé

La pièce législative vise à accélérer la mise en chantier de 202 projets d’infrastructure.

À la une

Fraude: Tony Accurso et quatre entreprises écopent d’amendes totalisant 4,2M$

Mis à jour il y a 34 minutes | lesaffaires.com

Tony Accurso et 4 entreprises auxquelles il était associé devront rembourser 4,2M$ au trésor public.

Action collective autorisée contre Desjardins

Il y a 33 minutes | La Presse Canadienne

La cause porte sur des pertes de rendement à la suite de la crise financière de 2008.

Bourse: Wall Street rougit à deux séances des présidentielles

Mis à jour il y a 5 minutes | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La veille, les indices avaient rebondi.