Stephen Poloz recommande aux jeunes chômeurs de travailler bénévolement

Publié le 04/11/2014 à 17:00

Stephen Poloz recommande aux jeunes chômeurs de travailler bénévolement

Publié le 04/11/2014 à 17:00

Par La Presse Canadienne

Stephen Poloz. (Photo: Bloomberg)

Le gouverneur de la Banque du Canada recommande aux jeunes chômeurs de chercher du travail, même s'il n'est pas rémunéré, en attendant la reprise de l'économie.

Les jeunes Canadiens qui ont du mal à trouver du travail devraient chercher à bonifier leur CV en s'offrant comme bénévole dans leur champ d'expertise, dit Stephen Poloz.

S'adressant à un comité de la Chambre des communes, mardi, il a estimé qu'il pourrait falloir jusqu'à deux ans avant que le marché du travail rejoigne l'amélioration déjà amorcée de l'économie.

La veille de ces remarques, il prononçait un autre discours dans lequel il disait que 200 000 jeunes Canadiens n'avaient pas d'emploi, occupaient des emplois sous-qualifiés ou étaient de retour à l'école, dans l'espoir d'améliorer leur situation professionnelle.

Dans ce discours, lundi, M. Poloz a affirmé qu'il pariait que presque tout le monde dans la salle connaissait au moins un adulte vivant dans le sous-sol chez ses parents.

Les récents diplômés qui n'ont pas réussi à percer le marché du travail devront compétitionner avec la nouvelle cohorte de diplômés qui arrivera après eux.

Le député libéral Scott Brison a demandé à M. Poloz s'il croyait que les stages non rémunérés profitaient davantage aux jeunes mieux nantis, parce que les jeunes venant de milieux défavorisés ne peuvent se permettre de travailler gratuitement.

Le dirigeant de la Banque du Canada a admis qu'il s'agit d'un problème du travail non rémunéré, mais il recommandait aux jeunes de saisir les opportunités lorsqu'elles se présentent.

À la une

Santé publique: une gouvernance de broche à foin

BLOGUE. On nous a présenté Horacio Arruda comme étant l’autorité de la Santé publique au Québec. Or, il n'en est rien.

Deux exemples percutants de titres dits «défensifs»

BLOGUE INVITÉ. Jamais n’a-t-on vu le taux de chômage exploser comme on l’a vu au cours des dernières semaines.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?