Québec dépose sa loi sur la Banque de développement économique du Québec

Publié le 24/04/2013 à 14:29, mis à jour le 24/04/2013 à 14:49

Québec dépose sa loi sur la Banque de développement économique du Québec

Publié le 24/04/2013 à 14:29, mis à jour le 24/04/2013 à 14:49

Par lesaffaires.com

Le ministre des Finances et de l'Économie, Nicolas Marceau, et la ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec, Élaine Zakaïb, a déposé aujourd’hui le projet de loi créant la Banque de développement économique du Québec (BDEQ).

Cette société d'État regroupera les services d'Investissement Québec (IQ) et les activités de première ligne du ministère des Finances et de l'Économie. La nouvelle entité unifiée, qui aura une présence permanente dans toutes les régions, aura pour mission de soutenir le développement économique du Québec et de ses régions par la création, la croissance, la rétention et l'implantation d'entreprises sur tout le territoire québécois.

« Aujourd'hui, nous concrétisons notre engagement en déposant ce projet de loi pour la création d'une Banque de développement économique, un puissant levier pour le développement des régions », a déclaré la ministre Élaine Zakaïb.

Plus de détails suivront

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

À la une

Le projet Énergie Saguenay a-t-il un avenir à long terme?

27/11/2020 | François Normand

ANALYSE — Le marché de l'énergie mute en Europe et en Asie, ce qui pourrait limiter la demande pour du GNL du Québec.

COVID-19: un général va coordonner la distribution des vaccins au Canada

27/11/2020 | AFP

Un général ayant dirigé les forces de l'OTAN en Irak coordonnera la distribution des vaccins contre la COVID au Canada.

Le prix des propriétés bondit dans la RMR de Montréal

27/11/2020 | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. Les banlieues ont la cote en 2020 et l'intérêt pour les copropriétés sur l'île de Montréal diminue.