Postes Canada: un médiateur s'ajoute à la table des négociations

Publié le 24/10/2018 à 09:51

Postes Canada: un médiateur s'ajoute à la table des négociations

Publié le 24/10/2018 à 09:51

Par La Presse Canadienne

La ministre de l'Emploi, du Développement de la main-d’oeuvre et du Travail, Patty Hajdu, annonce mercredi la nomination d'un médiateur spécial qui tentera de faire débloquer les négociations collectives entre Postes Canada et le Syndicat des travailleurs des postes.


Il s'agit de Morton Mitchnick, arbitre, médiateur et ancien président de la Commission des relations de travail de l'Ontario. M. Mitchnick se joint à l'équipe de médiateurs fédéraux du Service fédéral de médiation et de conciliation qui travaillent avec les deux parties.


La ministre Hajdu espère que l'arrivée de ce médiateur spécial apportera une nouvelle perspective à la table des négociations afin que les parties en arrivent à une entente acceptable pour tous.


La ministre dit avoir rencontré les représentants du syndicat et de Postes Canada afin d'encourager les deux parties à poursuivre leurs négociations.


Entre-temps, les grèves tournantes des syndiqués de Postes Canada frappent de nouveau Toronto et sa périphérie mercredi, comme ce fut le cas mardi.


Il s'agit donc d'une troisième journée de débrayage qui pour la deuxième fois cible la plus grande région métropolitaine du Canada où résident 5,9 millions de personnes.


Lundi, le syndicat a précisé que 9000 travailleurs des postes seraient en grève le lendemain. On peut croire que ce nombre est semblable mercredi.


Postes Canada a déjà reconnu que Toronto est un centre de tri important pour le courrier et les colis au pays. La société de la Couronne a expliqué que la grève avait un impact important sur ses opérations et que ses clients pourraient constater des retards de livraison à l'échelle du pays.


Le syndicat, qui représente 50 000 employés, a entamé dans la nuit de lundi des grèves de 24 heures à Victoria, Edmonton, Windsor et à Halifax.


Cette forme de débrayage a été lancée après que les négociateurs n'aient pas réussi à conclure un nouvel accord pour renouveler la convention collective avant la date butoir de lundi, fixée par le syndicat.


Postes Canada dit être déterminée à conclure une entente et soutient avoir déposé une offre qui comprend des augmentations salariales, la sécurité d'emploi, une amélioration des avantages sociaux, et qui ne demande aucune concession. De son côté, le président du STTP, Mike Palecek, a déclaré que les principaux problèmes n'avaient pas été réglés, notamment la sécurité d'emploi, la fin des heures supplémentaires obligatoires et une amélioration des mesures de santé et sécurité.


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Nouveau cycle de discussions entre Chinois et Américains

03/04/2019 | AFP

« 90 % de l’accord est bouclé, mais les 10 % restant sont les plus difficiles», selon un dirigeant américain.

Le nouveau traité de May pour un Brexit «en douceur» est recalé

12/03/2019 | AFP

Et maintenant ? Les députés voteront mercredi sur la possibilité de sortir de l’UE sans accord.

À la une

Newtrax : l'Internet des objets au service de l'industrie minière

14:40 | Marie Lyan

PME DE LA SEMAINE. La société conçoit des systèmes qui permettent de mesurer en temps réel différents paramètres.

Les PME en quête de solutions au salon Connexion

Au Québec, plusieurs entreprises investissent dans le numérique, mais on sent un manque d’engagement clair.

Passionnés et ti-clins de l'immobilier

Édition de Avril 2019 | Daniel Germain

De tous les investisseurs, ceux qui ont du succès dans l'immobilier sont sans doute les vendeurs les plus ardents et ...