Le taux de chômage est descendu à 10,2% en août au Canada

Publié le 04/09/2020 à 08:50, mis à jour le 04/09/2020 à 10:43

Le taux de chômage est descendu à 10,2% en août au Canada

Publié le 04/09/2020 à 08:50, mis à jour le 04/09/2020 à 10:43

Par AFP

(Photo: Getty Images)

L’économie canadienne a créé 246 000 emplois en août et le chômage a poursuivi sa décrue à 10,2 %, alors que les restrictions liées à la pandémie de coronavirus continuaient d’être levées dans tout le pays, selon les chiffres officiels publiés vendredi.

Le taux de chômage a diminué de 0,7 point de pourcentage pour s’établir à 10,2 % en août, conformément aux attentes des analystes. Le chômage avait plus que doublé en raison de la crise économique, passant de 5,6 % en février à un record historique de 13,7 % en mai, avant de reculer progressivement pendant l’été.

Les créations d’emplois, toutes dans le travail à temps plein, ont marqué le pas en août (+1,4 %) après avoir augmenté de 419 000 (+2,4 %) en juillet, selon l’institut national de la statistique.

Avec les hausses successives des trois derniers mois, le Canada a récupéré près des deux tiers des quelque trois millions d’emplois perdus entre février et avril. 

« Le marché du travail a continué à se redresser en août, mais les choses deviennent de plus en plus difficiles », note Andrew Grantham, analyste à la Banque CIBC. « Les mesures de réouverture (de l’économie) sont allées aussi loin que possible tant qu’un vaccin n’est pas disponible », souligne-t-il.

Le Canada va s’engager sur « le chemin d’une reprise de l’emploi qui sera plus lente et potentiellement accidentée », particulièrement en cas de deuxième vague de coronavirus à l’automne, prévient-il.

Le nombre de Canadiens travaillant à domicile a par ailleurs continué de diminuer d’environ 300 000 par rapport à juillet. Celui des salariés mis en chômage temporaire en raison de la crise a pour sa part reculé de moitié (49 %) en août, relève Statistique Canada.

L’emploi a progressé plus rapidement dans le secteur des services, notamment dans l’hébergement et la restauration, que dans celui des biens.

Le chômage reste plus marqué qu’avant la pandémie pour les jeunes et les travailleurs les moins bien payés. Il reste également élevé pour certaines minorités comme les Canadiens arabes, noirs ou venant d’Asie du Sud-Est, selon l’institut.

Sur le même sujet

Motion conservatrice: Pfizer s'inquiète des conséquences

Le président de Pfizer Canada est préoccupée par les « conséquences imprévues probables» de l'examen.

L'inflation a monté de 0,5%, en septembre

21/10/2020 | AFP

La hausse des prix des transports, des loisirs, de la formation, de la lecture et du logement appuie cette croissance.

À la une

COVID-19 : François Legault demande quatre semaines d'efforts de plus

Mis à jour à 17:50 | Denis Lalonde

Le Défi 28 jours devient un «Défi 56 jours».

On a testé l'iPad Air d'Apple

Apple lance un nouvel iPad Air cet automne. On l'a mis à l'essai. Voici ce qu'on en pense.

Facebook met un pied dans le monde du jeu vidéo à la demande

15:41 | AFP

«Nous débutons avec des jeux mobiles développés spécifiquement pour les téléphones intelligents», explique-t-on.