Le taux d'inoccupation des bureaux canadiens atteint un sommet depuis 1994

Publié le 23/09/2021 à 13:09

Le taux d'inoccupation des bureaux canadiens atteint un sommet depuis 1994

Publié le 23/09/2021 à 13:09

Par

À Montréal, le taux d’inoccupation des bureaux était de 14,7%. (Photo: La Presse Canadienne)

Toronto — Le taux d’inoccupation des bureaux au pays a atteint 15,7% au troisième trimestre, son plus haut niveau depuis 1994, alors que plusieurs personnes continuent à travailler à la maison en raison de la pandémie de COVID-19, a indiqué jeudi le groupe CBRE. 

La société de services immobiliers commerciaux a souligné que la quatrième vague d’infections avait ralenti le retour au bureau en présentiel de certaines entreprises, contribuant à faire grimper le taux d’inoccupation, qui était de 15,3% au trimestre précédent. 

Malgré tout, l’activité de location reprend, stimulée en particulier par la demande du secteur de la technologie, et quatre des dix principaux marchés canadiens ont enregistré une augmentation de leur taux d’occupation. 

Le taux d’inoccupation de Vancouver demeure le plus bas à 7,4%, tandis que celui de Toronto se situe à 13,7% et celui de Calgary, à 30,1%. À Montréal, le taux d’inoccupation des bureaux était de 14,7%. 

Le portrait est assez différent pour le secteur industriel, où la proportion d’espaces vacants est faible, alors que la demande pour l’espace de distribution et de logistique reste à un niveau record. 

Selon CBRE, le taux de disponibilité national des locaux industriels était de 2% au cours du trimestre, tandis que plusieurs marchés, dont ceux de Vancouver, de London, de la région de Waterloo et de Toronto, ont des taux de disponibilité inférieurs à 1%. 

 

Sur le même sujet

Canderel fait une offre pour acquérir Cominar pour 5,7G$

Il s'agirait d'une transaction majeure dans le secteur de l’immobilier commercial au Québec.

Evergrande: retour en bourse, malgré des comptes dans le rouge

20/10/2021 | AFP

L'un des plus gros promoteurs de Chine traîne une ardoise estimée à près de 260G€, qui menace le reste de l'économie.

À la une

Bourse: Wall Street a terminé sur de nouveaux records

Mis à jour à 17:09 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a pour sa part terminé en hausse.

Les promesses de la «DeFi», entre rêve cryptoanarchiste et révolution fintech

LES CLÉS DE LA CRYPTO. La finance peut-elle se passer des mécanismes traditionnels?

À surveiller: Stantec, Shopify et Precision Drilling

09:17 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Stantec, Shopify et Precision Drilling? Voici quelques recommandations d’analystes.