É-U: les inscriptions hebdomadaires au chômage sont à la baisse

Publié le 02/09/2021 à 09:51

É-U: les inscriptions hebdomadaires au chômage sont à la baisse

Publié le 02/09/2021 à 09:51

Par AFP

Le nombre total de bénéficiaires d'une allocation chômage aux États-Unis a en revanche continué à augmenter, pour la deuxième semaine d'affilée. (Photo: Getty Images)

Les inscriptions hebdomadaires au chômage sont reparties à la baisse aux États-Unis, atteignant un nouveau plus bas depuis le début de la crise sanitaire, malgré le variant Delta qui ralentit la reprise, selon les données publiées jeudi par le département du Travail.

Entre le 22 et le 28 août, 340 000 personnes ont rejoint les rangs des demandeurs d'allocation chômage. C'est 14 000 de moins qu'au cours de la semaine précédente, pour laquelle les chiffres ont été révisés en petite hausse, avec 354 000 nouvelles inscriptions.

Et c'est mieux que prévu, puisque les analystes s'attendaient à 348 000 nouvelles inscriptions.

Le nombre total de bénéficiaires d'une allocation chômage aux États-Unis a en revanche continué à augmenter, pour la deuxième semaine d'affilée, avec près de 12,2 millions de personnes (+178 526), selon les données les plus récentes disponibles, également publiées jeudi.

Le rapport officiel sur l'emploi du mois d'août sera publié vendredi, et devrait être un peu moins bon que celui de juillet, qui avait vu près d'un million de créations d'emplois. Les analystes estiment que 750 000 nouveaux emplois ont été créés en août, et s'attendent à voir le chômage reculer de nouveau, à 5,2%, contre 5,4% en juillet.

Car la reprise économique aux États-Unis est ralentie par le variant Delta, qui fait repartir à la hausse les cas de contamination.

Une partie de la population a ralenti certaines sorties, de peur de contracter le virus et de le transmettre et de nombreuses entreprises, qui avaient planifié à septembre le retour au bureau de cadres encore largement en télétravail, l'ont repoussé de plusieurs mois.

Une autre crainte est que cette résurgence du virus ne hache les premiers mois de l'année scolaire, après déjà un an et demi d'école largement à domicile, en virtuel. Cela pèserait de nouveau sur la capacité de nombreuses mères de famille à reprendre un emploi.

Cependant, les allocations chômage supplémentaires, versées depuis le début de la pandémie, expirent lundi. Les chômeurs de longue durée, ainsi que les indépendants, entre autres, n'y auront plus droit, ce qui pourrait les contraindre à être moins regardants sur les emplois recherchés.

La moitié des États du pays avait pris les devants, et diminué ou supprimé ces aides depuis plusieurs semaines. Mais cela semble avoir eu «qu'un effet marginal» sur l'emploi, selon Gregory Daco, économiste pour Oxford Economics.

L'administration Biden a par ailleurs appelé les États dans lesquels le taux de chômage reste élevé à utiliser certains fonds versés par le gouvernement fédéral pour maintenir les aides aux chômeurs.

Sur le même sujet

É-U: les inscriptions hebdomadaires au chômage remontent un peu après une chute historique

10:21 | AFP

Les nouvelles demandes étaient tombées à leur plus bas depuis 1969 la semaine dernière avec 194 000 inscriptions.

É-U: les inscriptions hebdomadaires au chômage au plus bas en plus de 50 ans

24/11/2021 | AFP

Ces données confirment la reprise robuste du marché du travail américain ayant été lourdement affecté par la pandémie.

À la une

Mercedes investit 60 milliards d'euros en cinq ans dans sa transition électrique

Il y a 1 minutes | AFP

Le constructeur automobile s’était dit en juillet prêt à passer au tout électrique «avant la fin de la décennie».

Crise des approvisionnements: une solution 3D pour les PME manufacturières

Une entreprise veut aider les PME manufacturières à s'approvisionner en petits lots de pièces grâce à l'impression 3D.

Quand changer sans cesse de façon de travailler fait flipper...

MAUDITE JOB! «100% bureau. Puis 100% télétravail. Puis travail hybride. Au secours, mon équipe a le tournis!»