Des partisans privés de télé

Publié le 16/10/2010 à 00:00, mis à jour le 19/10/2010 à 11:30

Des partisans privés de télé

Publié le 16/10/2010 à 00:00, mis à jour le 19/10/2010 à 11:30

Par André Dubuc

Récession oblige, les Bills de Buffalo ne jouent pas à guichets fermés à domicile pour la première fois depuis 2006. Conséquence fâcheuse : la Ligue nationale de football (NFL) interdit la diffusion de la partie à la télé dans la région de Buffalo, au grand déplaisir des partisans désargentés qui auraient aimé voir leurs favoris sur petit écran, faute de pouvoir se payer un siège au stade.

La NFL a comme règle que le match dont les billets ne sont pas tous vendus 72 heures avant l'événement fasse l'objet d'une interdiction de diffusion. La règle existe depuis longtemps, mais elle est appliquée plus souvent depuis deux ans en raison de la dégradation de l'économie des États-Unis. L'an dernier, 22 parties ont fait l'objet d'un tel blocage en ondes, rapporte le USA Today. Les observateurs s'attendent à une augmentation de cas cette saison.

André Richelieu, professeur de marketing du sport à l'Université Laval, doute de l'efficacité d'une pareille mesure. " C'est de l'anti-marketing sportif. Ça crée une barrière entre le club et les fans. Il faut au contraire faciliter le rapprochement. Les gens peuvent dépenser leurs dollars discrétionnaires sur d'autres activités que le sport ", dit-il. Les interdictions de diffusion reposent sur le principe que l'amateur qui n'a pas la possibilité de voir le match gratuitement ira au stade encourager ses favoris.

La Ligue canadienne de football dispose d'un tel règlement, mais elle laisse les clubs décider de l'appliquer ou non. Dans la Ligue nationale de hockey, il existe des règles d'interdiction de diffusion, mais elles sont indépendantes de la vente de billets; les matchs locaux ne sont diffusés que si les parties sont programmées par un réseau national - par exemple les chaînes CBC, Sportsnet, RDS et TSN.

À la une

Le marché des PAPE est en feu

BLOGUE INVITÉ. Nous sommes fort probablement à un haut du cycle et la récréation pourrait bien prendre fin.

Immobilier: l'accessibilité recule au Québec

13:17 | Les Affaires - JLR

Au cours du mois de mars, le marché immobilier québécois est demeuré un défi pour les acheteurs.