Charles Décarie à la tête du Groupe Juste pour rire

Publié le 04/03/2019 à 10:24

Charles Décarie à la tête du Groupe Juste pour rire

Publié le 04/03/2019 à 10:24

Par La Presse Canadienne
La mascotte de Juste pour rire, un petit bonhomme vert qui sourit.

Le Groupe Juste pour rire a un nouveau président-directeur général, a annoncé lundi le regroupement de propriétaires de l’entreprise.


Charles Décarie, qui a notamment œuvré au Cirque du Soleil et dans l’entreprise d’attractions immersives et interactives Triotech, entrera en fonction le 25 mars prochain, ont précisé par communiqué le Groupe CH, Bell Média et ICM Partners.


Le président du conseil du Groupe Juste pour rire, Geoff Molson, vante la « vaste expérience » du nouveau patron dans le milieu du spectacle, ajoutant que M. Décarie sera appelé à assurer la croissance de Juste pour rire ainsi que son rayonnement, tant à l’échelle locale qu’à l’international.


M. Décarie se joindra à l’équipe dirigeante de Juste pour rire, où il sera appuyé du vice-président aux contenus francophones Patrick Rozon et du président de Just For Laughs Bruce Hills.


Charles Décarie travaille dans l’industrie du spectacle depuis plus de 20 ans. Jusqu’à tout récemment, il était chef de l’exploitation chez Triotech, qui opère tant en Amérique qu’en Asie et en Europe.


De 1999 à 2016, il a travaillé pour le Cirque du Soleil, où il a occupé différents postes à la haute direction, dont le dernier à titre de chef de l’exploitation.


« Je mettrai toute mon expertise et ma passion au service du développement de ce fleuron de la culture québécoise et canadienne », a déclaré M. Décarie par communiqué.


Bell Média et le Groupe CH avaient annoncé l’an dernier leur association avec le groupe d’actionnaires ICM Partners et l’humoriste Howie Mandel dans l’acquisition du Groupe Juste pour rire.


ICM Partners et Howie Mandel étaient à la tête du groupe d’investisseurs qui avaient mis la main sur le festival quelques mois auparavant. Juste pour rire avait été mis en vente dans la foulée des accusations de harcèlement et d’agressions sexuelles qui avaient été lancées contre son cofondateur, Gilbert Rozon, qui en était aussi l’actionnaire majoritaire.


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Nouvelle acquisition pour le Cirque du Soleil

Cette transaction s’accompagne d’une facilité de crédit de 120M$US qui provient de la CDPQ.

Le Cirque ira en Arabie saoudite, malaise chez les employés

Après des arrêts en Italie, en Allemagne et en Croatie, la troupe québécoise fera un arrêt à Riyad en décembre.

À la une

Le dangereux déclin des classes moyennes

19/04/2019 | François Normand

ANALYSE - Depuis 40 ans, la classe moyenne a reculé dans les 36 pays de l'OCDE. Voici les causes et les solutions.

Le parti communiste perdra-t-il le monopole du pouvoir en Chine?

19/04/2019 | François Normand

BALADO - Quatre scénarios sont possibles pour l'avenir de la Chine, selon un récent livre. Lequel est le plus probable?

Déjà-vu: Metro a tout pour plaire, sauf son évaluation

BLOGUE. Metro performe bien, mais son évaluation est plus élevée qu'avant place la barre encore plus haute.