Mark Carney évoque une baisse de taux

Publié le 19/11/2008 à 00:00

Mark Carney évoque une baisse de taux

Publié le 19/11/2008 à 00:00

Par La Presse Canadienne

Il a souligné que le ralentissement économique aux Etats-Unis, caractérisé par la faiblesse marquée des secteurs du logement et de l'automobile, est particulièrement problématique pour les exportateurs canadiens.

Selon lui, même si la demande intérieure au Canada demeure relativement vigoureuse et que la dépréciation du dollar canadien compensera en partie le repli de la demande extérieure, la résultante des risques entourant la croissance et l'inflation au pays semble s'être inscrite en baisse.

Devant les invités de la Chambre de commerce Canada-Royaume-Uni, M. Carney a indiqué que, même si la Banque du Canada a déjà réduit de moitié son taux directeur au cours de la dernière année, et même si notre secteur financier continue de fonctionner efficacement, il faudra probablement encore augmenter le degré de détente monétaire pour atteindre la cible d'inflation à moyen terme.

Le taux directeur de la Banque du Canada est actuellement à 2,25 pour cent. La prochaine annonce de la Banque au sujet de ses taux est le 9 décembre.

Au cours de son allocution, M. Carney a notamment parlé des origines de la crise actuelle, des enseignements à en tirer et des solutions à adopter pour corriger les défauts et lacunes du système actuel.

Selon lui, le plan adopté il y a quelques semaines par les dirigeants des pays membres du G7 fournit des balises traditionnelles afin de rouvrir les marchés. Il a en outre mentionné trois faiblesses importantes, soit un manque de transparence, des motivations incompatibles et une liquidité insuffisante, auxquelles il fallait remédier par le biais, entre autres, d'une nouvelle approche mettant en oeuvre une combinaison de mesures micro et macroéconomiques. Ces faiblesses qu'il a mentionnées ont entraîné la défaillance de marchés clés, ce qui a aggravé la crise financière à l'échelle du globe, a souligné le gouverneur de la Banque du Canada.

Il a aussi vanté les mérites du système financier canadien, en indiquant notamment que s'il a manifestement été touché par la crise, les répercussions de celle-ci ont été considérablement moindres au Canada qu'au sein de nombreuses autres grandes économies.

Discours de Mark Carney



À la une

Bâtisseur d'une PME, si vous ne voulez pas partir, lisez cela

Il y a 46 minutes | Sylvie Huard

BLOGUE INVITÉ. Donner les rênes de l’entreprise familiale à la relève ne se fait pas en claquant des doigts.

COVID-19: de l'aide pour les start-ups!

08:00 | Jean-François Venne

DÉFI START-UP. Si les gouvernements n'avaient pas aidé les start-ups, nombreuses sont celles qui n'auraient pas survécu.

Voici comment vous inscrire au DĂ©fi Start-Up

10:50 | Les Affaires

Pour participer au Défi Start-Up, rien de moins compliqué.