Les contenants réutilisables seraient sécuritaires

Publié le 26/06/2020 à 08:56

Les contenants réutilisables seraient sécuritaires

Publié le 26/06/2020 à 08:56

Par La Presse Canadienne
Une tasse de café réutilisable

(Photo: 123RF)

On peut utiliser les contenants réutilisables en toute sécurité en période de pandémie, assurent une centaine d’experts dans une lettre ouverte publiée il y a quelques jours.

Les 119 scientifiques provenant de 18 pays disent que ces contenants n’augmentent pas le risque de transmission du virus.

Selon les preuves scientifiques actuellement disponibles, le virus se transmet principalement par le biais de gouttelettes infectées aérosolisées, davantage que par le biais de surfaces contaminées.

Les chercheurs conseillent quand même aux consommateurs de laver soigneusement leurs contenants réutilisables avec de l’eau chaude et du savon.

Plusieurs environnementalistes accusent l’industrie du plastique de profiter de la situation pour faire la promotion des produits à usage unique dont l’utilisation était en déclin avant la pandémie.

 

Sur le même sujet

Quand l’aluminium contribue au verdissement des emballages

Édition du 16 Juin 2021 | Anne-Marie Provost

INDUSTRIE DE L'EMBALLAGE. Des entreprises s’activent à changer la donne de l'industrie de l'emballage.

Y a-t-il trop de consignes dans l'industrie de l'emballage?

Édition du 16 Juin 2021 | Claudine Hébert

INDUSTRIE DE L'EMBALLAGE. L’actuel chantier de modernisation de la collecte sélective proposé par le ministère...

À la une

Il faut faire la lumière sur Lithium Amérique du Nord

19/06/2021 | François Normand

ANALYSE. Les entreprises doivent pouvoir investir dans environnement d'affaires transparent et prévisible.

Seuls les fous ne changent jamais d'idée

18/06/2021 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Warren Buffett est un bon exemple d'investisseur qui a su s'adapter au fil des années.

Le suspense persiste autour de Lithium Amérique du Nord

18/06/2021 | François Normand

Un juge de la Cour supérieure du Québec a reporté de 10 jours l'audience pour déterminer l'avenir de la minière.