Aubainerie poursuit sa croissance dans les Maritimes

Publié le 10/05/2018 à 15:45

Aubainerie poursuit sa croissance dans les Maritimes

Publié le 10/05/2018 à 15:45

Par Martin Jolicoeur

Photo: Place d'Orléans

Après louverture dune première boutique en Ontario au cours des dernières semaines, voilà que la chaîne québécoise de magasins Aubainerie se lance à la conquête des provinces maritimes.

L’entreprise y prévoit l’ouverture d’une première boutique à Bathurst au Nouveau-Brunswick, dès l’automne prochain. Comme elle l’a fait à Orléans, en banlieue d’Ottawa, l’entreprise du Québec s’y implantera en utilisant la nouvelle enseigne AUB44 by Aubainerie, choisie pour son expansion canadienne.

Cette annonce vient réitérer la volonté de la chaîne, fondée en 1980 par Marcel Croteau (fils de Jean-Michel Croteau, fondateur des magasins Croteau en 1944) de poursuivre son expansion à l’extérieur du Québec. Marcel Croteau étant aujourd'hui retraité, Aubainerie est maintenant dirigée par Chantal Glenisson, ex-vice-présidente de Rona et de Walmart Canada.

C’est donc à elle qu'a été confiée la responsabilité d'expansion d’AUB44 hors du Québec. Cette dernière a succédé à J.Pedro Lopez (ex-Familiprix, Uniprix, H. Grégoire) maintenant chez AirMedic. Ce dernier avait lui-même succédé à Norman Décarie, aujourd’hui à la direction de Sail Pein Air et Sportium.

Le magasin de Bathurst, à voir le jour à la Place Bathurst Mall, sera un magasin franchisé, codétenu par Jean-Philippe Hébert et François Hébert. Le magasin de 15 000 pi2 sera plus petit que celui d’Orléans. Ce dernier a une superficie de 24 000pi2.

Une fois l’ouverture de son magasin de Bathurst complétée, l’entreprise comptera 58 magasins de trois enseignes différentes: soit 43 Aubainerie, quatorze  Aubainerie Entrepôt et deux AUB44.

Ce n'est pas la première fois que l'entreprise se risque à l'extérieur du Québec. En 2013, l'entreprise s'était risquée à Hawksbury sans grand succès. Le magasin entrepôt a fini par fermer au début de 2016, faute rentabilité suffisante.

En 2016, dans le cadre d’une entrevue avec Les Affaires, la direction de l’entreprise avait évalué ses ventes, celles de ses magasins et de ses activités manufacturières (Groupe Boyz) à plus de 300M$ annuellement.

Découvrez mes derniers textes / Rejoignez-moi sur LinkedIn / Suivez-moi sur Twitter

À suivre dans cette section


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre

À la une

COVID-19: quel avenir pour les espaces à bureaux?

Il y a 32 minutes | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Le travail au bureau de demain matin ne ressemblera pas à ce qu'il était hier, selon des études...

Entrée en vigueur de l'ACEUM sous haute tension

01/07/2020 | AFP

La version finale du traité avait été ratifiée fin 2019 après de nombreux amendements sous l’impulsion des démocrates.

ACEUM: des experts exhortent les entreprises à être vigilantes

L'accord Canada−États-Unis−Mexique (ACEUM) entre en vigueur mercredi.