Les vendeurs canadiens connaissent mal les voitures électriques

Publié le 20/08/2018 à 16:35

Les vendeurs canadiens connaissent mal les voitures électriques

Publié le 20/08/2018 à 16:35

Par La Presse Canadienne

[Photo: 123rf.com]

Un nouveau sondage fédéral mené auprès de vendeurs de voitures suggère que les Canadiens sont surtout découragés par le prix élevé et l’offre limitée lorsque vient le temps de passer au véhicule électrique.


Ces facteurs dissuasifs devraient être abordés par le gouvernement fédéral lorsqu’il dévoilera sa stratégie nationale sur les voitures électriques, attendue depuis longtemps et prévue d’ici la fin de l’année.


Mais le sondage mené par Ottawa au début de l’année auprès de concessionnaires a aussi mis en lumière un autre problème de taille : plusieurs vendeurs de voitures ne peuvent même pas répondre à des questions simples sur les véhicules électriques, comme leur coût de fonctionnement ou leur autonomie après une recharge.


Les voitures et les camions représentent plus du dixième des émissions de gaz à effet de serre au Canada, et la réduction de ces émissions est essentielle si Ottawa veut respecter ses engagements internationaux en vertu de l’accord de Paris sur les changements climatiques.


Plusieurs pays, dont la France, l’Irlande, le Royaume-Uni, les Pays-Bas et l’Inde, interdiront la vente de voitures à moteur à combustion après une certaine date, mais le Canada n’a pas manifesté le même intérêt pour une telle politique.


Les statistiques montrent que les ventes de véhicules électriques augmentent de façon significative chaque mois, mais ne représentent toujours qu’une maigre fraction de toutes les ventes de voitures, véhicules utilitaires sport et camionnettes au Canada, soit environ un véhicule sur 50.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

Les ventes des grossistes canadiens ont avancé de 0,3% en février

Les économistes s’attendaient en moyenne à un gain de 0,1 % pour ce mois.

À la une

Votre insomnie, la clé du succès de ce développeur montréalais

BLOGUE. En dix ans, Ipnos Software a aidé plus de 35 millions de gens à mieux dormir.

J'aimerais acheter, pourriez-vous vendre svp?

BLOGUE INVITÉ. C'est par incompétences ou paresses que certains détaillants perdent des ventes au profit d'Amazone.

À surveiller: CAE, Goodfood et Restaurant Brands

Que faire avec les titres de CAE, Goodfood et Restaurant Brands?