Intense lobbying autour du budget provincial

Publié le 16/02/2009 à 00:00

Intense lobbying autour du budget provincial

Publié le 16/02/2009 à 00:00

La fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) a demandé au gouvernement Charest une réduction des taxes sur la masse salariale et la mise en place de «mesures de relance structurantes permettant le rétablissement de la confiance des entreprises».

La FCEI a aussi réclamé la réduction du montant minimum d’emprunt pour profiter du programme Renfort de 250 000 dollars à 50 000 dollars afin d’aider les petites entreprises.

Elle a demandé l’harmonisation du régime fiscal québécois avec trois mesures du dernier budget fédéral : une déduction pour amortissement à 100% pour l’achat d’ordinateurs, la poursuite de la déduction pour amortissement à 50% sur l’achat de machines et équipement, l’augmentation du seuil de la déduction pour petite entreprise à 500 000 dollars.

Le Secrétariat intersyndical des services publics (SISP) a revendiqué des mesures concrètes pour soutenir l’économie et la population. Le SISP a mis en garde le gouvernement de ne pas utiliser la crise comme un prétexte pour réduire encore plus le rôle de l’État dans l’économie québécoise.

Il recommande au gouvernement Charest de «revenir à une approche plus interventionniste dans l’économie québécoise». Il veut des mesures pour soutenir et réorienter l’économie, la poursuite du développement des services publics et des programmes sociaux, et la concrétisation rapide des investissements annoncés en infrastructures.

De son côté, le conseil du patronat du Québec (CPQ) réclame «un plan crédible de retour à l’équilibre budgétaire». Il a rappelé à la ministre des Finances l’importance d’une vision à long terme «afin que les mesures adoptées répondent à l’état réel de la situation et positionnent avantageusement les entreprises québécoises pour profiter de la reprise».

Il suggère «des investissements en infrastructures qui laisseront des actifs pour l’avenir», de «stimuler les investissements privés qui renforcent la compétitivité de tous les secteurs industriels» et d’investir dans le capital humain grâce au soutien à la formation des travailleurs.

À la une

Arrêtez de jouer à la mascotte!

Il y a 50 minutes | Dominic Gagnon

BLOGUE INVITÉ. Mieux vaut se départir d'employés qui ne sont pas motivés plutôt que trop tenter de leur plaire.

«Comment remettre à sa place un collègue arrogant?»

MAUDITE JOB! «Un collègue contre souvent mes arguments de manière humiliante. Vite, un truc pour le réprimander!»

Meilleurs résultats depuis le début de la pandémie pour Cineplex

Il y a 57 minutes | La Presse Canadienne

Les revenus atteignent 349,9M$, contre 64,9M$ l’année précédente.