Il y a du changement à l'aéroport de Montréal!

Publié le 11/05/2016 à 17:15

Il y a du changement à l'aéroport de Montréal!

Publié le 11/05/2016 à 17:15

Par Claudine Hébert

Aéroports de Montréal a inauguré le 10 mai les agrandissements et améliorations de sa jetée internationale de l’aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau. Des travaux qui ont coûté 350M$. Entièrement financées par ADM, ces installations comprennent notamment huit nouvelles portes d’embarquement (62 à 68), dont six pouvant accueillir de gros porteurs tels que B-787 et A380 et deux portes dédiés aux véhicules pour transport des passagers. « Non seulement le budget a été respecté, nous avons pu compléter les travaux avec quatre mois d’avance », soutient fièrement James C. Cherry, pdg d’Aéroports de Montréal.

Voici un petit diaporama des nouveautés qui attendent les voyageurs...

L’agrandissement de la jetée internationale a été construit en fonction d’obtenir une accréditation LEED. L’annexe est dotée de vastes fenêtres équipées de stores automatisés. L’équipe de l’ADM estime qu’elle pourra économiser plus de 10% en frais de chauffage et de climatisation grâce à l’enveloppe performante de cette nouvelle partie.

Cet agrandissement, indique James C. Cherry, hisse désormais l’Aéroport international Pierre-Elliott Trudeau dans la même catégorie que ceux de Vancouver, Zurich, Manchester, en Grande-Bretagne, voire même Munich qui accueille plus de 40 millions de passagers par année. L’an dernier, l’Aéroport de Montréal a franchi pour la première fois le cap des 15,5 millions de passagers. Une augmentation alimentée principalement par le secteur international qui représente maintenant 38,2% du trafic montréalais. Sur la photo on reconnaît M. Cherry répondant aux questions des journalistes devant le bar à vin LGC.

Ces travaux ont permis à l’Aéroport International Pierre-Elliot-Trudeau de poursuivre son intégration de commerces à saveurs locales. Parmi les noms les plus connus, notons Auberge St-Gabriel, le resto-bar Avenue des Canadiens ainsi que Burger Queue de cheval que l’on peut voir sur cette photo.

Parmi les nouveautés en restauration, l’ADM a également introduit un camion de rue dans la section commerciale située entre les portes 52 et 53. « Plusieurs de nos passagers nous reprochait notre manque de variétés. Nous avons enrichi notre jetée internationale de services de restauration avec une saveur typiquement montréalaise », indique James C. Cherry, pdg de ADM.

 

Tenu d’investir 1% des coûts d’agrandissement dans des œuvres d’art, Aéroports de Montréal a investi plus ou moins 3,5M$ pour introduire, notamment, des créations des artistes Alain Paiement, Manon De Pauw et d’Atomic 3. Sur la photo, on reconnaît Alain Paiement et sa murale Yulfly installée près de la porte 62.

L’ADM est particulièrement fier du plafond de la nouvelle partie de sa jetée internationale qui met en valeur l’œuvre Nuée de verre, réalisée par Atomic 3. Ces larges panneaux triangulaires colorées et transparents, suspendus au plafond, évoquent les grands vitraux de la métropole.

Quatre musées montréalais (McCord, Pointe-à Callières, des Beaux-Arts et Art contemporain), font également leur entrée à l’ADM avec une vitrine qui leur est destinée. Sur la photo, on voit la vitrine intitulée Les 56 premiers Montréalais au fort de Ville-Marie, 1642, conçue par Pointe-à-Callières. Une œuvre qui rend hommage aux premiers colons, qui après un mois en mer, sont venus fonder Montréal. Un clin d’œil à l’aéroport de Montréal qui permet aujourd’hui de gagner l’Europe en moins de six heures.

L’investissement de 350M$ incluent également l’arrivée de plusieurs commerces québécois dans le secteur des portes 52 et 53. Notamment la boutique Hatley. Elle vient rejoindre les Lolë, Délices de l’érable et Balnéa.

Est-ce que les nouvelles bannières de restaurants montréalais réussiront à déloger le restaurant le plus populaire de tout l’aéroport ? Depuis son arrivée en 2014, tout près de la porte 50, la micro-brasserie de Québec, Archibald, trône au premier rang des aires de restauration de l’ADM les plus achalandées. « Cet établissement figure parmi nos plus belles acquisitions au sein de l’aérogare. C’est notre meilleur « hit » », soutient James C. Cherry. Dire qu’il y a dix ans, c’est Burger King qui occupait le premier rang des restaurants de l’aéroport.

 

À la une

Metro veut accroître son utilisation des technologies dans ses magasins

Elle prévoit de doubler, à peu près, le nombre de magasins dotés de caisses libre-service au cours de son exercice 2020.

Garder ses gagnants, le cas de Metro

Édition du 24 Août 2019 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. L'épicier Metro (MRU, 53,98 $) n'est plus le secret bien gardé qu'il était. Sa rigueur...

Legault et Fitzgibbon songent à un Amazon Québec

L’idée avait d’abord été lancée en 2017 par l’entrepreneur Alexandre Taillefer.