Employés recherchés en aérospatial

Publié le 11/05/2018 à 16:57

Employés recherchés en aérospatial

Publié le 11/05/2018 à 16:57

Photo: Aéro Montréal

Malgré l’incertitude qui continue de planer sur le secteur de l’aéronautique québécois, les perspectives d’emplois demeurent. 

D’ici dix ans, soutient le Comité sectoriel pour la main-d’œuvre en aérospatiale du Québec (CAMAQ), 7 128 nouveaux postes seront créés dans les entreprises de ce secteur et 21 175 autres seront à combler pour raison de retraites, départs ou promotions. On parle donc d’un total de 28 303 postes à combler au Québec d’ici 2027.

« Sachant que près de 30 000 emplois seront à combler d'ici 2027, les entreprises manufacturières en aérospatiale ont besoin plus que jamais de main-d'œuvre qualifiée pour demeurer compétitives et à l'affût des dernières innovations technologiques», affirme Nathalie Paré, directrice générale du CAMAQ.

 

Pour intéresser les travailleurs et étudiants à une carrière dans le domaine, Aéro Montréal, le secrétariat de la grappe aérospatiale du Québec, vient de lancer une campagne de promotion des carrières en aérospatiale, en collaboration avec le CAMAQ, l’École des métiers de l'aérospatiale de Montréal et l’École nationale d’aérotechnique, entre autres.

Le site internet  se veut la vitrine de cette campagne intitulée «Ose créer l'avenir» . En s'y rendant, les intéressés peuvent y trouver des clefs pour mieux comprendre cette industrie, ses profils de carrières, ses formations et emplois offerts. La vidéo, ci-haut reproduite, fait partie de cette campagne.

Découvrez mes derniers textes / Rejoignez-moi sur LinkedIn / Suivez-moi sur Twitter

À la une

Bourse: Wall Street ouvre en baisse, le marché reprend son souffle

Mis à jour il y a 3 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto ouvre également dans le rouge.

Le grand patron de Transcontinental prendra sa retraite en décembre

L'entreprise d'impression et d'emballage indique que Peter Brues, président du comité d'audit, lui succédera.

Le sauvetage d'Evergrande passe par une intervention du gouvernement chinois

BALADO. Le plus gros promoteur immobilier chinois, Evergrande, croule sous des dettes évaluées à 305 G$US.