Cinq restos pour faire des affaires dans la Chaudière-Appalaches

Publié le 25/03/2010 à 17:04

Cinq restos pour faire des affaires dans la Chaudière-Appalaches

Publié le 25/03/2010 à 17:04

Par Claudine Hébert

Voici quelques suggestions pour vos réunions ... ou après.

 

Le branché

À l’instar des deux Cosmos qui règnent déjà de l’autre côté de la rive, à Québec et Sainte-Foy, le Cosmos du Centre de congrès de Lévis nous plonge dans un décor à la fois rétro et futuriste. On craque pour ses banquettes blanches qui changent de couleurs au gré de l’éclairage. La communauté lévisienne et la clientèle réunions et congrès de passage en ville ont rapidement fait de ce resto branché un lieu de rencontres privilégié du matin jusqu’au soir. Les 5 à 7 y sont particulièrement bondés les jeudis et vendredis soirs.

www.lecosmos.com

 

Le classique

Le tout Lévis adore le Délice Resto Lounge. Cette salle à manger éclectique (située à proximité de la sortie de l’autoroute 20) et son menu pizza, pâtes et grillades fort abordable créent une formule qui séduit les gens d’affaires en quête d’un lieu convivial et accessible à toutes les bourses. Matin, midi et soir, l’établissement se remplit aisément en un clin d’œil. Mieux vaut arriver tôt pour avoir une place de stationnement.

www.delice.ca

 

Une auberge fière de son terroir

L’auberge des Glacis, à Saint-Eugène, a toujours eu un faible pour le terroir de la Côte-du-Sud. Mais jamais autant depuis l’arrivée des nouveaux propriétaires Nancy Lemieux et André Anglehart, il y a quatre ans. Foie gras de la ferme François Duchesne à Saint-Jean-Port-Joli, l’esturgeon des Pêcheries Donald Lachance, à Montmagny, le lapin du Clapier Dorémi, de Saint-Pamphile, plus de 80% des produits inscrits au menu sont issus de la région. Ajoutez à ce menu cinq services le côté antique de cet ancien moulin transformé en auberge, voilà un chouette resto pour tenir une réunion ou mieux, célébrer une nouvelle entente.

www.aubergedesglacis.com

 

La Cache à Maxime

Théâtre d’été, vignoble, salle de réception, bar… cet établissement de Scott aux multiples vocations (en bordure de l’autoroute 73) est également une très bonne table appréciée par la communauté d’affaires de la Beauce. Si le décor style mobilier de jardins de la vaste salle à manger est discutable (les proprios s’affairent actuellement à le réaménager), les plats réconfortants à saveur régionale que nous sert le chef Christophe Busson valent amplement le déplacement. Table d’hôte à partir de 24$. Fermé le dimanche, lundi et mardi.

www.lacacheamaxime.com

 

Chez Octave

Quelle jolie surprise que cette table au cœur du vieux Montmagny. Logé dans une vieille demeure en pierre (1847), ce resto-auberge propose un menu de type bistro léger et goûteux (laissez-vous tenter par l’assiette de poisson du jour) qui fait fureur auprès de la communauté magnymontienne. Mieux vaut réserver à l’avance pour s’assurer d’une table à l’heure du lunch. Outre sa salle à manger qui mixe look d’époque, foyer et banquettes capitonnées, Chez Octave dispose d’un bar à cocktail et d’une terrasse champêtre pour les belles journées d’été. Table d’hôte à partir de 17$. Fermé le dimanche.

www.chezoctave.com

 

 

À suivre dans cette section

Trois jeunes ingénieurs aux commandes
Mis à jour le 04/07/2013

À la une

L'ACÉUM est un moindre mal, dans les circonstances

14/12/2019 | François Normand

ANALYSE - Canadiens et Mexicains ont intérêt à mettre derrière eux la réingénierie du libre-échange en Amérique du Nord.

Trois placements à contre-courant pour 2020

BLOGUE. Voici trois secteurs abordables susceptibles de battre le marché en 2020 pour l'investisseur anti-conformiste.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

14/12/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.