Des outils pour la transmission d'entreprise

Publié le 14/05/2011 à 00:00, mis à jour le 22/06/2011 à 10:43

Des outils pour la transmission d'entreprise

Publié le 14/05/2011 à 00:00, mis à jour le 22/06/2011 à 10:43

Par Pierre Théroux

Chaleureuse auberge à vendre, comportant une trentaine de chambres, dont certaines avec vue sur le fleuve, et un restaurant gastronomique, et pouvant accueillir des réunions d'affaires, des banquets ou des mariages.


Cette annonce, affichée avec celle d'un fabricant de pièces de plastique et celle d'une entreprise qui exploite un réseau de restaurants corporatifs et franchisés, représente l'un des services offerts par le nouveau Centre de transfert d'entreprises (CTE) de la Capitale-Nationale.


" Le défi, c'est de rejoindre les cédants. Ce sont surtout des repreneurs qui nous contactent ", dit Francis Nadeau, coordonnateur de l'organisme créé il y a moins d'un an pour sensibiliser les dirigeants à l'importance de planifier leur relève.


Outre sa banque de données dans laquelle sont répertoriés des entreprises à transférer et des repreneurs potentiels, le CTE propose divers ateliers et séminaires à leur intention de même qu'un service de référencement aux différentes organisations spécialisées en transmission d'entreprise. Son site Internet diffuse aussi des documents de référence et des informations susceptibles d'intéresser les dirigeants d'entreprise, ainsi qu'une liste d'événements en lien avec la relève.


La région multiplie les initiatives pour aider tant les vendeurs que les futurs repreneurs et assurer ainsi la pérennité des entreprises. En témoigne aussi le récent lancement par le Centre local de développement (CLD) de Québec de Succès-Relève, un programme de formation destiné aux acheteurs d'entreprises. " On veut accompagner les acheteurs potentiels pour augmenter leurs chances de réussite ", dit Anne Beauséjour, conseillère en développement d'entreprises au CLD de Québec.


Le programme de formation compte sept modules de trois heures chacun. Ils traitent des différentes étapes menant à l'acquisition d'une entreprise et en abordent notamment les aspects juridiques et financiers. " On dit souvent que les cédants doivent bien planifier la relève. C'est également vrai pour les acheteurs, qui doivent prendre le temps de se préparer correctement ", souligne Mme Beauséjour, en précisant que la première session de formation, offerte en avril et mai, affiche complet.

À suivre dans cette section

Trois jeunes ingénieurs aux commandes
Mis à jour le 04/07/2013

image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Secteur minier: cinq filons pour assurer la relève

BLOGUE INVITÉ - Le secteur minier n'est pas «sexy» pour les jeunes. L'industrie peut toutefois être plus désirable.

La Grande détestation

Édition du 23 Février 2019 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Il y a une triste raison qui explique pourquoi nos belles régions peinent à trouver de la main-d'oeuvre...

À la une

Du numérique à la brique: le virage de BonLook

24/04/2019 | Catherine Charron

Découvrez pourquoi l'entreprise a décidé d'ouvrir plus d'une trentaine de points de vente physiques.

Du numérique à la brique: la transition de Frank and Oak

17/04/2019 | Catherine Charron

Voici pourquoi l'entreprise a pris la décision d'ouvrir des points de vente physiques.

Le taux directeur demeure inchangé à 1,75%

Mis à jour le 24/04/2019 | La Presse Canadienne

Sa révision à la baisse de la croissance fait suite au brusque ralentissement de l’économie canadienne à la fin de 2018.