Un coup de pouce pour la forêt

Publié le 18/09/2010 à 00:00, mis à jour le 16/09/2010 à 14:40

Un coup de pouce pour la forêt

Publié le 18/09/2010 à 00:00, mis à jour le 16/09/2010 à 14:40

Par Claudine Hébert

Stéphane April, directeur général de Batitech [Photo : Claudine Hébert]

L'ajout de l'éco-construction comme troisième créneau d'excellence dans le cadre du projet ACCORD stimulera à coup sûr ce secteur, déjà en ébullition. L'annonce officielle de la mise en place du créneau n'est plus qu'une question de semaines, voire de jours. Le Service de recherche et d'expertise en transformation des produits forestiers (SEREX) est sur le point, si ce n'est déjà fait, d'embaucher un directeur général. " Un créneau appelé à devenir la future norme de la construction ", soutient Denis Goulet, directeur général du Développement économique, Innovation et Exportation du Bas-Saint-Laurent.

En attendant la confirmation de ce solide coup de pouce du gouvernement québécois, le mariage de l'innovation et de l'industrie du bois engendre déjà des retombées. Le développement de la filière biomasse forestière dans la MRC de La Matapédia, dont l'aménagement de la chaufferie à la biomasse de l'Hôpital d'Amqui représente un premier geste concret, constitue un bon exemple.

Depuis l'hiver dernier, l'établissement de santé a dans sa cour arrière un nouveau système de chauffage alimenté par les résidus forestiers. Cette acquisition de 1,3 million de dollars (M$), neutre en carbone, produit 13 fois moins de particules que la combustion lente conventionnelle. Le système procure une économie annuelle de 20 % sur la facture de chauffage du centre hospitalier de 600 000 $.

Cette bouilloire, installée par une firme sherbrookoise, Idéal Combustion, n'est pas sans donner espoir aux entreprises de la région de La Matapédia. Trois d'entre elles (Atelier de Soudure Gilles Roy, PGR Productions Gaëtan Roy et Automation D'Amours) se sont unies pour former Geyser Vallée, une société spécialisée dans l'installation et la fabrication de bouilloires à la biomasse. En voie de compléter leur première unité qui servira de laboratoire au groupe SEREX, le trio compte procéder à l'installation d'une dizaine de bouilloires en 2011 et disposer de sa propre infrastructure de production d'ici 2013. " Pour l'instant, notre initiative sert à maintenir la quarantaine d'emplois de nos trois entreprises. Mais la venue éventuelle de l'usine permettra de créer une vingtaine d'emplois ", estime le soudeur Gilles Roy.

Des maisons en bois rond qui s'envolent

Des résultats du mariage du bois et de l'innovation se sont également faits sentir du côté de Cabano. Installé depuis 2006 sous le toit de l'ancienne usine de Plastiques Cascades, Batitech, un constructeur de maisons usinées modulaires préfabriquées, suscite aussi de l'espoir. " À l'annonce de la création de l'entreprise, j'ai reçu une centaine de CV en moins d'une semaine ", rapporte Stéphane April, directeur général de Batitech. Ce bassin de travailleurs a d'ailleurs été un élément majeur dans la décision de M. April d'établir Batitech à Cabano.

L'entreprise, qui compte 70 employés, le double qu'il y a cinq ans, connaît une augmentation constante de son chiffre d'affaires, de 15 à 20 % par année. Et cela, sans l'appui du marché américain. Actuellement, 90 % de la production est achetée au Québec et le reste, ailleurs au pays. La Gaspésie est l'un des marchés en pleine expansion. La Sépaq, les campings, les pourvoiries et les baby-boomers qui viennent s'installer dans la région achètent ces unités de 120 000 $ aux vertus écologiques. Celles-ci sont livrées, montées et branchées aux égouts et réseau électrique en moins d'une semaine.

" Ces exemples encourageant permettent de voir la fin du règne du 2x4... et de redorer l'image de la région auprès des jeunes qui ne se reconnaissaient plus dans l'exploitation pure et dure de la ressource naturelle ", dit Gilles Gagnon, responsable de l'innovation et de l'économie à la Conférence des élues du-Bas Saint-Laurent.

À la une

Bourse: Wall Street termine la semaine en forme, meilleure semaine depuis juin

Mis à jour il y a 4 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse avec le cours du pétrole brut.

À surveiller: Nuvei, Target et Air Canada

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.

Le bitcoin s'envole, le régulateur américain envisage d'ouvrir un peu plus le marché

12:09 | AFP

Le gendarme boursier américain envisage d'autoriser des fonds indiciels (ETF) liés à la cryptomonnaie.