À long terme, la Bourse suit les bénéfices des entreprises

Publié le 01/04/2022 à 12:38

À long terme, la Bourse suit les bénéfices des entreprises

Publié le 01/04/2022 à 12:38

À long terme, les bénéfices des entreprises continueront de croître et les titres boursiers suivront assez fidèlement cette progression. (Photo: 123RF)

BLOGUE INVITÉ. Un ami m’a récemment transmis un article qui contient un extrait du discours prononcé par Peter Lynch, le célèbre gestionnaire, au National Press Club, le 7 octobre 1994.

Voici cet extrait:

«Un quelconque événement sortira du champ gauche, et le marché baissera, ou il montera. Il y aura de la volatilité. Les marchés continueront de connaître des hauts et des bas… Historiquement, les bénéfices corporatifs ont cru à un rythme annuel d’environ 8%. Ainsi, les profits des entreprises doublent à peu près tous les neuf ans. Donc, je crois – le marché [Dow Jones Industrial Average] étant à près de 3800 aujourd’hui, ou 3700 – je suis pas mal convaincu que les prochains 3800 points seront à la hausse, pas à la baisse. Les prochains 500 ou 600 points – je ne sais pas dans quelle direction ils iront. En résumé, les marchés devraient doubler au cours des huit ou neuf prochaines années. Ils doubleront à nouveau dans les huit ou neuf années subséquentes. Parce que les bénéfices croissent de 8% par année et les titres boursiers suivent. C’est aussi simple que ça.»

Peter Lynch a-t-il eu raison? En 1994, comme il le souligne, l’indice Dow Jones Industrial Average était à près de 3800. Aujourd’hui, il est aux alentours de 35300. Il s’agit d’un rendement annuel composé de 8,4%, ce qui est très près de l’estimation de la croissance des bénéfices qu’avait faite Peter Lynch il y a 27 ans et demi!

Voilà à mon avis une belle preuve que la simplicité a bien meilleur goût. Pourquoi faut-il toujours que les investisseurs se compliquent autant la vie? L’investissement boursier est simple: on investit, soit dans des entreprises de qualité à un prix raisonnable ou dans des indices boursiers, et on reste assis bien sagement sur ces investissements pendant de nombreuses années. Celui qui aurait investi 10000$ en octobre 1994 posséderait aujourd’hui près de 82900$. Dans un autre dix ans, en présumant que le taux de croissance de 8 % sera maintenu, cette somme devrait approcher 179000$ et dans vingt ans, plus de 386000$.

Quand Peter Lynch dit qu’ «un quelconque événement sortira du champ gauche», il ne pensait certainement pas à la pandémie de COVID-19 qui a frappé les marchés boursiers en mars 2020 ou à l’invasion de l’Ukraine par la Russie en février 2022. C’est précisément le genre d’événements imprévisibles qui surviennent sporadiquement et qui font chuter les marchés boursiers. Mais à long terme, de tels événements perdent de leur importance face à la marche quasi ininterrompue de la croissance économique et des bénéfices des entreprises. Regardez l’évolution de l’indice Dow Jones Industrial Average de 1994 à aujourd’hui et tentez d’identifier les crises qui l’ont fait chuter:

Selon moi, les principales chutes de l’indice depuis 1994 correspondent aux crises suivantes:

- 1998: Crise financière russe (défaut sur la dette domestique et dévaluation du rouble)

- 2000: Éclatement de la bulle technologique

- 2001: 11 septembre

- 2008-2009: La crise financière américaine

- 2020: Pandémie de COVID-19

- 2022: Guerre russo-ukrainienne

À long terme, les bénéfices des entreprises continueront de croître et les titres boursiers suivront assez fidèlement cette progression.

 

Philippe Le Blanc, CFA, MBA
Chef des placements chez COTE 100

À propos de ce blogue

Philippe Le Blanc est gestionnaire de portefeuille chez COTE 100 et éditeur de la Lettre financière COTE 100.

Philippe Leblanc
Sujets liés

Bourse

Sur le même sujet

Netflix travaille «activement» sur sa future offre moins chère avec publicité

Le géant du streaming, qui avait jusqu'alors défendu un modèle sans publicités, a annoncé ce virage en avril.

Titres en action: Airbnb, Kinross Gold

Mis à jour le 28/06/2022 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

OPINION Le futur véhicule coté de Trump visé par une enquête fédérale
27/06/2022 | AFP
Titres en action: Imperial
Mis à jour le 23/06/2022 | AFP et La Presse Canadienne
Titres en action: Hydro One, JetBlue, Kellogg
Mis à jour le 22/06/2022 | AFP et La Presse Canadienne

Blogues similaires

La Bourse ballotée entre deux maux, à mi-année

Mis à jour le 23/06/2022 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Après le choc de l'inflation, le spectre d'une récession remanie les pions en Bourse.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?