Le pronostic économique de la zone euro s'assombrit

Publié le 07/03/2019 à 10:22

Le pronostic économique de la zone euro s'assombrit

Publié le 07/03/2019 à 10:22

Par AFP
Le bâtiment de la Banque centrale européenne à Francfort

(Photo: 123RF)

La Banque centrale européenne a nettement assombri jeudi son pronostic économique concernant la zone euro pour cette année et les deux suivantes, abaissant à la fois ses prévisions de croissance et d’inflation.

L’institut de Francfort n’attend plus que 1,1 % de croissance en 2019 pour l’ensemble de la zone et 1,6 % en 2020, contre 1,7 % pour les deux années lors de ses précédentes prévisions communiquées en décembre. Pour 2021, elle table toujours sur 1,5 %.

La BCE a également abaissé ses prévisions d’inflation à 1,2 % cette année, 1,5 % l’an prochain et 1,6 % en 2021, contre respectivement 1,6 %, 1,7 % et 1,8 % annoncés en décembre.

Le président de l’institution, Mario Draghi, admet ainsi implicitement que la BCE n’atteindra pas avant 2022 son objectif d’une hausse des prix légèrement inférieure à 2 %, et n’a donc pas encore remporté son pari.

Face à la presse, M. Draghi a brossé un tableau fait de multiples « risques » pesant sur la conjoncture, allant des tensions protectionnistes aux incertitudes géopolitiques, en passant par les soubresauts des marchés émergents.

Le « ralentissement de la demande externe », ainsi que des « facteurs » spécifiques à certains secteurs ou pays, tels que les difficultés de l’industrie automobile allemande, « suggèrent des perspectives plus faibles qu’attendu à moyen terme », a-t-il déclaré.

Il a néanmoins insisté, comme lors des réunions précédentes, sur le soutien économique lié « aux conditions favorables de financement », au recul du chômage et à la hausse des salaires, ainsi qu’à « l’expansion actuelle de l’activité mondiale, même ralentie ».

Le conseil des gouverneurs de l’institution continue par conséquent à juger « faible » la probabilité d’une récession de l’ensemble de la zone euro, a ajouté M. Draghi.

L’euro était en baisse de 0,48 % face au dollar vers 9H15 .

Sur le même sujet

Stephen Poloz ne sollicitera pas un deuxième mandat

Mis à jour le 06/12/2019 | La Presse Canadienne

La Banque du Canada a mis de l'avant un processus visant à identifier la personne qui prendra la relève de M. Poloz.

Taux directeur stable: qu'en pensent les analystes?

30/10/2019 | Catherine Charron

Cette décision laisserait présager une baisse des taux rapidement. Quand ? Les prévisions diffèrent.

À la une

Commerce en Asie: ne misons pas tout sur la Chine

07/12/2019 | François Normand

ANALYSE - Exporter, c’est un peu comme investir à la Bourse : il ne faut pas tout mettre ses œufs dans le même panier.

Michel Letellier, ancré dans la collectivité

Édition du 07 Décembre 2019 | François Normand

PDG DE L’ANNÉE – MOYENNE ENTREPRISE. Michel Letellier est assez unique au Québec.

Voici de quoi sont faits les PDG de l'année «Les Affaires»

04/12/2019 | Catherine Charron

BALADO. Prenez des notes. Qui sait, ça pourrait être vous l'an prochain...