Le pronostic économique de la zone euro s'assombrit

Publié le 07/03/2019 à 10:22

Le pronostic économique de la zone euro s'assombrit

Publié le 07/03/2019 à 10:22

Par AFP
Le bâtiment de la Banque centrale européenne à Francfort

(Photo: 123RF)

La Banque centrale européenne a nettement assombri jeudi son pronostic économique concernant la zone euro pour cette année et les deux suivantes, abaissant à la fois ses prévisions de croissance et d’inflation.

L’institut de Francfort n’attend plus que 1,1 % de croissance en 2019 pour l’ensemble de la zone et 1,6 % en 2020, contre 1,7 % pour les deux années lors de ses précédentes prévisions communiquées en décembre. Pour 2021, elle table toujours sur 1,5 %.

La BCE a également abaissé ses prévisions d’inflation à 1,2 % cette année, 1,5 % l’an prochain et 1,6 % en 2021, contre respectivement 1,6 %, 1,7 % et 1,8 % annoncés en décembre.

Le président de l’institution, Mario Draghi, admet ainsi implicitement que la BCE n’atteindra pas avant 2022 son objectif d’une hausse des prix légèrement inférieure à 2 %, et n’a donc pas encore remporté son pari.

Face à la presse, M. Draghi a brossé un tableau fait de multiples « risques » pesant sur la conjoncture, allant des tensions protectionnistes aux incertitudes géopolitiques, en passant par les soubresauts des marchés émergents.

Le « ralentissement de la demande externe », ainsi que des « facteurs » spécifiques à certains secteurs ou pays, tels que les difficultés de l’industrie automobile allemande, « suggèrent des perspectives plus faibles qu’attendu à moyen terme », a-t-il déclaré.

Il a néanmoins insisté, comme lors des réunions précédentes, sur le soutien économique lié « aux conditions favorables de financement », au recul du chômage et à la hausse des salaires, ainsi qu’à « l’expansion actuelle de l’activité mondiale, même ralentie ».

Le conseil des gouverneurs de l’institution continue par conséquent à juger « faible » la probabilité d’une récession de l’ensemble de la zone euro, a ajouté M. Draghi.

L’euro était en baisse de 0,48 % face au dollar vers 9H15 .


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

Sur le même sujet

Comment les banques centrales peuvent sauver la planète

27/09/2019 | François Normand

ANALYSE - Elles ont sauvé le système financier en 2007-2008. Et si elles se mobilisaient encore, mais pour le climat?

Bourse: une rentrée sous haute tension

BLOGUE. Les négociations commerciales, de nouveaux tarifs et trois banques centrales risquent d'en mettre plein la vue.

À la une

Y a-t-il un avenir pour la production d'aluminium au Québec?

19/10/2019 | François Normand

ANALYSE. L’industrie vit une crise qui nécessite une révolution économique, mais surtout technologique.

La région de l'aluminium, mais pas seulement

Édition du 14 Septembre 2019 | Pierre Théroux

FOCUS SAGUENAY–­LAC-SAINT-JEAN. Impossible de la manquer. En arrivant à la ville de Saguenay, ...

La Bourse est figée en attendant un signal

BLOGUE. Il faudra plus que la résolution des conflits pour redonner un réel nouvel élan à la Bourse, selon ce stratège.