Le pronostic économique de la zone euro s'assombrit

Publié le 07/03/2019 à 10:22

Le pronostic économique de la zone euro s'assombrit

Publié le 07/03/2019 à 10:22

Par AFP
Le bâtiment de la Banque centrale européenne à Francfort

(Photo: 123RF)

La Banque centrale européenne a nettement assombri jeudi son pronostic économique concernant la zone euro pour cette année et les deux suivantes, abaissant à la fois ses prévisions de croissance et d’inflation.

L’institut de Francfort n’attend plus que 1,1 % de croissance en 2019 pour l’ensemble de la zone et 1,6 % en 2020, contre 1,7 % pour les deux années lors de ses précédentes prévisions communiquées en décembre. Pour 2021, elle table toujours sur 1,5 %.

La BCE a également abaissé ses prévisions d’inflation à 1,2 % cette année, 1,5 % l’an prochain et 1,6 % en 2021, contre respectivement 1,6 %, 1,7 % et 1,8 % annoncés en décembre.

Le président de l’institution, Mario Draghi, admet ainsi implicitement que la BCE n’atteindra pas avant 2022 son objectif d’une hausse des prix légèrement inférieure à 2 %, et n’a donc pas encore remporté son pari.

Face à la presse, M. Draghi a brossé un tableau fait de multiples « risques » pesant sur la conjoncture, allant des tensions protectionnistes aux incertitudes géopolitiques, en passant par les soubresauts des marchés émergents.

Le « ralentissement de la demande externe », ainsi que des « facteurs » spécifiques à certains secteurs ou pays, tels que les difficultés de l’industrie automobile allemande, « suggèrent des perspectives plus faibles qu’attendu à moyen terme », a-t-il déclaré.

Il a néanmoins insisté, comme lors des réunions précédentes, sur le soutien économique lié « aux conditions favorables de financement », au recul du chômage et à la hausse des salaires, ainsi qu’à « l’expansion actuelle de l’activité mondiale, même ralentie ».

Le conseil des gouverneurs de l’institution continue par conséquent à juger « faible » la probabilité d’une récession de l’ensemble de la zone euro, a ajouté M. Draghi.

L’euro était en baisse de 0,48 % face au dollar vers 9H15 .

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre

Sur le même sujet

La BCE met un frein à sa tactique anti-crise

13/12/2018 | AFP

En trois ans et demi, l’institut de Francfort aura injecté sur le marché la somme faramineuse de 2 600G d’euros.

Le taux directeur canadien passe à 1,75%

Mis à jour le 24/10/2018 | La Presse Canadienne

La banque centrale justifie cette hausse par les perspectives économiques mondiales solides.

À la une

Pourquoi le risque d'une guerre avec l'Iran est faible

22/06/2019 | François Normand

ANALYSE - Les tensions sont vives, mais ni Washington ni Téhéran ont intérêt à déclencher une guerre. Voici pourquoi.

Bourse: les années nous enseignent ce que les jours ignorent

21/06/2019 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Depuis combien de temps investissez-vous en Bourse?

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

21/06/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?