Le G20 pourrait prolonger le moratoire sur la dette jusqu'en 2022

Publié le 05/04/2021 à 14:57

Le G20 pourrait prolonger le moratoire sur la dette jusqu'en 2022

Publié le 05/04/2021 à 14:57

Par AFP
Le président de la Banque mondiale, David Malpass

Le président de la Banque mondiale, David Malpass (Photo: Getty Images)

Le président de la Banque mondiale s'attend à ce que les pays du Groupe G20 prolongent jusqu'à la fin de l'année le moratoire sur la dette des pays les plus pauvres, lors de leur réunion cette semaine en marge des réunions de printemps du FMI et de la Banque mondiale.

«En octobre, j'avais appelé (les pays du G20) à une prolongation d'un an» de leur Initiative de suspension du service de la dette (DSSI) qui avait été lancée au printemps 2020 en pleine propagation de la pandémie mondiale, a rappelé lundi le patron de la Banque mondiale, David Malpass, lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes.

Mais le G20 avait finalement consenti à une prolongation de six mois, jusqu'au 30 juin 2021. 

Le G20, qui se réunit mercredi, pourrait décider de prolonger l'initiative «jusqu'à la fin de cette année calendaire avec la direction claire que ce sera la dernière prolongation», a ajouté David Malpass.

L'objectif de ce moratoire est de permettre aux pays d'utiliser cet argent pour soutenir leurs économies.

David Malpass a reconnu qu'un allégement de la dette serait nécessaire à plus long terme pour permettre aux pays les plus pauvres de ramener le fardeau de leur dette à un niveau plus modéré.

À la une

Loi 101: aidons les PME à mieux intégrer les immigrants

10/04/2021 | François Normand

ANALYSE. «Le renforcement de la loi 101 ne doit pas alourdir le processus administratif des PME de 25 à 49 employés.»

Faites le choix d'améliorer la qualité de votre portefeuille

09/04/2021 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Pourquoi ne pas choisir nos investissements boursiers selon des critères de sélection?

Créer de la valeur grâce à la responsabilité sociale et environnementale

Mis à jour le 08/04/2021 | lesaffaires.com

LIVRE BLANC. Les pratiques responsables sont loin d’être uniquement l’apanage des grandes entreprises.