Début d'une réunion de la Fed, une baisse des taux attendue

Publié le 30/07/2019 à 11:01

Début d'une réunion de la Fed, une baisse des taux attendue

Publié le 30/07/2019 à 11:01

Par AFP
Un homme lève la main droite.

Jerome Powell (Photo: Getty Images)

La Banque centrale américaine (Fed) a débuté mardi une réunion monétaire à l’issue de laquelle elle devrait baisser légèrement les taux d’intérêt pour la première fois depuis 11 ans, selon les marchés, alors que le président Donald Trump réclame « une forte baisse ».

« Le Comité de politique monétaire (FOMC) a commencé sa réunion à 10H00 locales comme prévu », a indiqué mardi une porte-parole de la Réserve fédérale.

Le président Donald Trump a quant à lui déclaré haut et fort mardi qu’il voulait « voir une forte baisse » des taux et qu’il était « déçu » de la Fed dont il n’apprécie pas la politique monétaire.

Mercredi, le président de la Fed Jerome Powell tiendra une conférence de presse à 14H30, après la publication du traditionnel communiqué qui devrait annoncer une baisse d’un quart de point de pourcentage (0,25 %) des taux d’intérêt au jour le jour, estiment les économistes.

Le patron de la Fed avait prévenu que la Banque centrale se tenait prête à soutenir l’expansion vu la faiblesse de l’inflation, la morosité de l’économie mondiale et les incertitudes autour du commerce.

La croissance des États-Unis est pourtant encore solide (+2,1 % au deuxième trimestre) même si elle a ralenti depuis le début de l’année et le taux de chômage est proche de son plus bas niveau en presque 50 ans (3,7 %). 

M. Powell devrait expliquer que le geste de la Fed s’inscrit dans une démarche de précaution.

Le président Donald Trump, quant à lui, a réitéré mardi devant des journalistes sur la pelouse de la Maison Blanche qu’il voulait « une forte baisse » des taux.

« Je suis très déçu par la Fed », a-t-il aussi lancé alors que l’institution indépendante allait commencer sa réunion monétaire. « (Mon prédécesseur Barack) Obama avait des taux d’intérêt zéro », a-t-il protesté.

M. Trump, qui est déjà en campagne pour décrocher un deuxième mandat présidentiel et qui est conscient de l’importance de la croissance pour sa réélection, se plaint non seulement des taux d’intérêt relevés trop vite et trop souvent, mais encore de la politique de gestion du portefeuille d’actifs que la Fed avait accumulés pour soutenir la croissance après la Grande récession de 2008-2009. 

À suivre dans cette section


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

À la une

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, freinée par les incertitudes commerciales

Mis à jour le 11/11/2019 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le Dow Jones monte à un nouveau record à la faveur de la forte progression de Boeing et Walgreens.

Titres en action: Cascades, TC Energy, Adidas...

11/11/2019 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Pixelbook Go: Google invente un portable d'entrée de gamme de luxe

11/11/2019 | Alain McKenna

BLOGUE. Pour peu que le budget ne soit pas une barrière à l’achat, ce portable est plutôt séduisant.