La caisse du RPC affiche un rendement de 12%

Publié le 12/11/2009 à 12:46

La caisse du RPC affiche un rendement de 12%

Publié le 12/11/2009 à 12:46

Par La Presse Canadienne

 

La caisse du Régime de pensions du Canada (RPC) a réalisé au premier semestre de l'exercice en cours un taux de rendement de 12,0 pour cent sur ses placements.

L'Office d'investissement du RPC, l'organisme de gestion de placements qui investit, pour le compte des cotisants et bénéficiaires canadiens les fonds dont le Régime de pensions du Canada n'a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes, a indiqué jeudi que la caisse du RPC s'élevait à 123,8 milliards $ à la fin du deuxième trimestre terminé le 30 septembre dernier.

Il s'agit d'une augmentation de 18,3 milliards $ par rapport à sa valeur de 105,5 milliards $ enregistrée à la fin de l'exercice terminé le 31 mars dernier.

Cet accroissement de l'actif, déduction faite des charges d'exploitation, est composé de 5,4 milliards $ en cotisations au RPC et de 13,0 milliards $ en revenu de placement.

La vigueur continue des marchés boursiers a été le principal facteur de l'augmentation de cette augmentation depuis le 31 mars, a expliqué David Denison, président et chef de la direction de l'Office.

Pour le deuxième trimestre de l'exercice en cours, soit pour les mois de juillet, août et septembre, la caisse s'est accrue de 7,2 milliards $, déduction faite des charges d'exploitation, grâce à un revenu de placement de 5,4 milliards $, soit un taux de rendement de 4,6 pour cent, et aux 1,9 milliard $ en cotisations au RPC qui ne sont pas nécessaires pour verser les prestations de retraite courantes.

La caisse du RPC se situe maintenant au dessus du niveau record qui avait été enregistré à la fin de l'exercice terminé le 31 mars 2008, a souligné l'Office.

En juillet dernier, l'actuaire en chef a reconfirmé que le RPC sera viable pendant toute la période de 75 années suivant son rapport de 2007, et il publiera de nouvelles prévisions à l'égard du RPC en 2010.

L'actuaire en chef du Canada estime en outre qu'un taux de rendement réel de 4,2 pour cent, ou un taux nominal d'environ 6,2 pour cent, sur la période de 75 années couverte par son rapport de 2007 est nécessaire au maintien à long terme du taux de cotisation actuel.

À la une

Commerce en Asie: ne misons pas tout sur la Chine

ANALYSE - Exporter, c’est un peu comme investir à la Bourse : il ne faut pas tout mettre ses œufs dans le même panier.

Michel Letellier, ancré dans la collectivité

Édition du 07 Décembre 2019 | François Normand

PDG DE L’ANNÉE – MOYENNE ENTREPRISE. Michel Letellier est assez unique au Québec.

Voici de quoi sont faits les PDG de l'année «Les Affaires»

04/12/2019 | Catherine Charron

BALADO. Prenez des notes. Qui sait, ça pourrait être vous l'an prochain...