Les plus fortunés ont besoin de 2,3 M$ pour la retraite

Publié le 17/01/2014 à 10:56, mis à jour le 17/01/2014 à 11:28

Les plus fortunés ont besoin de 2,3 M$ pour la retraite

Publié le 17/01/2014 à 10:56, mis à jour le 17/01/2014 à 11:28

Par Thomas Cottendin

Photo: Bloomberg

Les clients fortunés auraient besoin de plus du double d’épargne que la moyenne nationale pour maintenir leur train de vie une fois arrivés à la retraite, montre un sondage publié vendredi par BMO Banque privée Harris. 


Les Canadiens à valeur nette élevée, disposant d’un actif à investir de 1 M$ ou plus, ont déclaré avoir besoin, en moyenne, de 2,3 M$ pour pouvoir vivre leur retraite rêvée. Ce montant est deux fois et demie plus élevé que la moyenne de 908 000 $ que les Canadiens dans leur ensemble, tous revenus confondus, estiment être le montant optimal dont ils ont besoin pour la retraite.


Au Québec, les clients fortunés pensent pour leur part avoir besoin de 2,4 M$ pour assurer leur retraite, alors que le montant moyen dont les Québécois dans leur ensemble estiment avoir besoin pour leur retraite est de 584 000 $.


« Quels que soient votre revenu ou vos avoirs, il est important de comprendre que le montant idéal de l'épargne pour la retraite ne peut pas être le même pour tous », a déclaré Yannick Archambault, vice-président et chef des opérations, BMO Banque privée Harris, dans un communiqué.


Le montant dont vous aurez besoin sera déterminé en grande partie par le train de vie que vous recherchez, notamment votre lieu de résidence, l'importance de vos voyages et d'autres facteurs qui peuvent exiger du financement, remarque le banquier privé.


«Il est important de bien réfléchir à ce que vous voulez que soit votre retraite et de collaborer ensuite avec un expert en finances pour établir un plan financier qui comprend un volet d'épargne et de placement pour la retraite. »


Le sondage montre aussi que l'immense majorité des Canadiens à valeur nette élevée sont optimistes à l'égard de leur épargne retraite. Plus de neuf fortunés sur dix (95 %) croient en leur capacité de réaliser leur retraite rêvée, contre 69 % pour l'ensemble des Canadiens.


Cet optimisme n'est pas très étonnant, étant donné que le sondage révèle aussi que 86 % des Canadiens fortunés se disent assez à l'aise avec leur plan actuel d'épargne et de placement, note M. Archambault.


Sept clients nantis sur dix estiment que ce sont les actions qui offriront les rendements les plus solides au cours des cinq prochaines années, bien au-delà de l'immobilier (39 %), des obligations (24 %) et des liquidités (19 %).


« Bien qu'il soit encourageant qu'un aussi grand nombre de personnes fortunées au pays soient optimistes au sujet de leur retraite, il est important d'être attentif au fait que les conditions peuvent changer très rapidement et avoir des répercussions sur nos placements », dit M. Archambault.


Il est important de s'assurer que notre portefeuille gère efficacement les risques et est bien diversifié afin de protéger le mieux possible notre coussin financier pour la retraite contre les fluctuations du marché, rappel l'expert.


Le sondage en ligne a été effectué par la firme Pollara du 28 mars au 11 avril 2013, auprès d'un échantillon de 305 Canadiens disposant d'un minimum d'un million de dollars d'actifs à investir.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

À la une

Guerre commerciale : Xi a un atout dans sa manche contre Trump

24/05/2019 | François Normand

ANALYSE - Ces minerais stratégiques pour l'industrie américaine procure un rapport de force à la Chine.

L'inégalité, l'un des principaux enjeux des élections européennes, dit Olivier Royant du Paris Match

25/05/2019 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. La place de la politique régionale grandit dans la publication, qui s'intéresse à «l'aventure humaine».

Bourse: mieux vaut parfois ne rien faire

Mis à jour le 25/05/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Les conseils affluent en pleine guerre commerciale. Même les pros ne savent pas sur quel pied danser.