Immobilier: Ottawa resserrera-t-elle encore les règles hypothécaires?

Publié le 16/07/2015 à 12:06

Immobilier: Ottawa resserrera-t-elle encore les règles hypothécaires?

Publié le 16/07/2015 à 12:06

Par lesaffaires.com

Photo: Shutterstock

Baisse de taux d’un côté, resserrement des règles hypothécaires de l’autre. Ottawa s’apprêterait à prendre des mesures pour freiner le marché immobilier bouillonnant du pays, selon le Financial Post.

D’après ce qu’a appris le quotidien torontois, le gouvernement fédéral mène des consultations pour relever la mise de fonds minimale (elle est actuellement de 5% pour une maison individuelle et comprenant deux logements) et vise imposer certaines mesures restrictives à l’achat de propriétés plus coûteuses. Une telle intervention aurait des conséquences majeures pour les deux villes du pays où les prix sont les plus élevés, Toronto et Vancouver.

Lisez le blogue de Daniel Germain Baisse des taux: quel sera l'impact sur votre portefeuille?

Une source au courant du dossier a indiqué au Financial Post que le gouvernement fédéral étudie la possibilité de resserrer les règles, mais rien n’indique qu’il les modifiera. Une autre source anonyme du département des Finances a toutefois nié l’information à l’effet qu’Ottawa considérait modifier les règles d’achat des propriétés.

Plusieurs observateurs ont mis en garde la Banque du Canada des conséquences que pourrait avoir une nouvelle baisse du taux directeur avant que celle-ci ne la décrète mercredi. Phil Soper, chef de la direction de la firme de courtage immobilier Royal LePage, avait dit mardi qu’il jugeait prématuré de sonner le signal d'alarme de la récession en stimulant davantage l'économie. «Le très important marché immobilier du pays n'a tout simplement pas besoin d'une nouvelle baisse de taux d'intérêt», jugeait M. Soper. À lire également: «Une année record au Canada», prévoit Royal LePage

Il disait craindre une correction du marché immobilier si la banque centrale allait de l’avant avec un nouvel assouplissement des conditions de crédit, car les prix exigés pour les propriétés dans certains marchés risquaient de s’éloigner de la capacité de payer des ménages.

Les institutions financières du pays ont en partie suivi l’intervention de la Banque centrale. La Banque TD(Tor., TD) a amorcé le bal, avec une réduction de son taux préférentiel de 0,10%. Ce matin, les deux principales institutions prêteuses de la province, le Mouvement Desjardins et la Banque Nationale(Tor., NA), ont décrété une diminution de 0,15% de leur taux de base.

Les acteurs de l’industrie immobilière craignent que de nouvelles mesures restrictives n’affectent les premiers acheteurs de maisons.

Un scénario étudié par Ottawa pourrait être de relever la mise de fonds minimale pour les maisons affichant un certain niveau de prix. Une telle mesure viserait clairement à éviter une bulle immobilière à Toronto et Vancouver.

Le prix moyen d’une propriété vendue en juin au pays a augmenté de 9,6% par rapport à la même période l’an dernier pour s’établir à 453560$, selon l’Association canadienne de l’immeuble. En excluant Vancouver et Toronto, la hausse aurait toutefois été de seulement 3,1%.

 


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

L'accès à la propriété s'améliore pour un cinquième mois consécutif

15/08/2019 | Les Affaires - JLR

BULLETIN LES AFFAIRES-JLR. Le nombre de ventes de propriétés résidentielles en juillet a bondi partout au Québec.

Immobilier: les Canadiens sont peu enclins aux risques financiers

Mis à jour le 26/07/2019 | Martin Jolicoeur

Les trois-quarts des acheteurs canadiens s'estiment allergiques aux risques financiers.

À la une

Bourse: un peu d'espoir, avant la grande rentrée

BLOGUE. En septembre, la Fed et la BCE donneront un autre coup de pouce monétaire à l'économie.

Hong Kong : vers un pays, un système

16/08/2019 | François Normand

ANALYSE - Le mouvement pro-démocratie à Hong Kong est voué à l'échec à long terme. Voici pourquoi.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

17/08/2019 | lesaffaires.com

Que faire les titres d'Industries Lassonde, Couche-Tard et Metro? (Re)voici quelques recommandations d'analystes.